jeudi, août 30, 2007

On the road

Ce soir: bagages. Costumes, linges, brosse a dents, peigne, bagsac....

Moi et keuk on monte ensemble pour le FME !!!!

Gros show sold out pour le 1 septembre 1h00 a.m.


C'est notre premier show sold out a vie et le premier show sold out a vie du FME !!!!!


yessss

mercredi, août 29, 2007

De la responsabilité des auteurs. (pour un dialogue avec le bloggeur)

(pardonnez ceraines fautes. Mon clavier est poche et n'a pas tous les accents).

On me parlait de la responsabilité de l'auteur hier...

On me demandait si on ne se sentait pas uen certaine responsabilité de laissé passer certains textes un peu plus salés, hardcore ou sexistes. Oui je crois que chaque auteur se doit de faire attention a ce qu'il chante. Sinon, c'est trop facile. Le personnage de Mc BrutaLLL est né du désir de dire des conneries, mais en même temps celles-ci devaient être bien écrite. Je peux composer sur le champ un texte des plus nuls sans difficulté. Ensuite, vient le problème de la profondeur, de l'angle de la qualité de la plume. Pointe all dressed se trouve a apparaître comme une chanson sexisite et hardcore alors que ce n'est qu'une histoire d'un gars qui est triste de ne trouver que des filles rasées, observant les codes de la mode et du décrèt féminin qui fait que toutes doivent être rasées. Cette pièce est un hommage a la femme véritable, la femme dans toute sa splendeur originel, la femme au naturel bien avant le passage des crèmes et des lotions.

L'intelligence dans le salace primera et fera durer et devenir classique des textes un peu tordus, quelque fois perverts.

Je pense aux Sucettes de Serge Gainsbourg. Quel texte!!! Il est si bien ficelé que personen n'a rien vu en 1965 allant même jusqu'a lui décerner le prix Eurovision. Pourtant, la méthaphore est évidente. Le genie a l'étât brute avait confondu toute la populace. Même encore aujourd'hui, on peut y lire plusieurs niveaux, se perdre dans plusieurs pistes. je pense aussi a Poupée de cire...

On peut utiliser le mot Pute sans problème. Le génie résidera dans la force de frappe des autres mots et des phrases qui le feront oublier ou le glorifier. C'est selon...

dimanche, août 26, 2007

résonnances de Consonnances

Encore une fois ce fut merveilleux de retrouver la foule massée au bord de la scène au Zaricot hier soir. Les gens geulaient à notre entrée en scène.

Je veux en profiter pour faire taire les gens qui critiquent ce festival. Les gens qui l'organisent sont merveilleux et extrèment gentils. On a eu des conditions idéales. Notre cachet a été boosté à la fin de la soirée puisqu'il y a eu surplus dans la caisse à la porte. Ils auraient pu rien nous dire et garder l'argent pour eux. Et bien non, ils nous ont fait un beau cadeau. Aussi, on a eu le droit à plus de bière par musiçiens que dans bien des shows que gatineau a fait. Surtout, le mieux de tout, le plus beaucoup joie: Un repas gratuit d'à peu près 70 $ à la Piazatta en face du Zaricot. J'en rajoute: La chance de jouer en régiona vec des potes de Montréal. Aussi, découvrir Tricot machine en show pour la première fois.

Big up ! Consonnance!!!

Note parfaite les boys....

mardi, août 21, 2007

Le ga-ga des vues : encore

Das leben des anderen



Trop mon genre de film. Trop. Je capote sur les filsm allemands. Celui-ci est top qualité. En plus, je vennais de voir Goodbye Lenin! il y a quelques jours....

lundi, août 20, 2007

Posée et reposé

Enfin les voix du prochain disque de Gatineau sont terminées. La musique étant enregistrée depuis longtemps, il ne nous reste qu'a faire le mix qui sera réalisé par les Cousteaux au cours des deux prochaines semaines. J'ai une opinion favorable pour la galette qui sonne comme une toune de brique même pas encore mixée. Par contre, je ne m,avancerai pas dans une auto-critique positive trop pousée. Je laisserai ça aux critiques. J'ai envi aussi de dévoiller des scoops. Je n'en ferai rien. L'effet de surprise sera encore plus grand. Disons que notre son et notre complicité ont augmentés. Nous sommes un band encore plsu tricoté serré qu'avant et que l'accouchement fut une source de joie et concilliation. Ce fut la plus belle chose qui puisse nous arriver que de poser notre musique sur disque. Il n'y a pas eu de choix déchirant ni de chicane. Rien. Que du positif. Je sais que pour certaisn bands, c'est le chaos que de tracker. Pas pour nous. Nous avons donc eu toute la place et tout le temps pour explorer et rafinner notre style.

Une chance que nous n'avons que deux spectacles a venir et que nous n'aurons pas beaucoup de temps pour pratiquer, car nous aurions voulus faire de nouvelles pièces. Nous garderons donc la surprise pour la sortie qui est prévue le 23 octobre 2007.

Je vais vous tenir au courrant peu a peu sur le déroulement des activités du band ici.

mardi, août 07, 2007

Le dé-gars des vues: pas de commentaires...



ok. On parle ic des quelques 6 mois avant le premier disque de Jean Leloup. On y retourve certains éléments de son premeir cd. Les claviers poches etc... J'avaisn oublié cette toune qui passait tr;s souvent à musique plus à l'époque... Oubliée jusqu'à ce soir.....

à écouter absolument...

lundi, août 06, 2007

Le gars des vues (hors séries)No 3: The notorious Betty Page


Pourquoi voir ce film ?


La photo!!!! Jamais un film n'a aussi bien recréé le contexte d'une époque. On a tellement bien copié le style cinématographique, l'effet vieillot de la pélicule, les erreurs d'éclairages que l'on a l'impression de voir un véritable film parvenu des années 40 et 50. C'est génial, kitch et terriblement efficasse. Une film sur la photo remarquablement photographié... et c'est ça un peu le problème.
La personnalité de Betty Page ne transparaît pas. Peut-être que je ne le savais pas, mais elle est dépeinte comme une nunuche. Elle innocente, victime de sa stupidité et de sa naïveté. Le film nous fait presque croire qu'elle ne savait ajmais ce qu'elle faisait, qu'elle ne comprennnait pas la connotation sexuelle de ce qu'elle portait, le sens érotique des poses qu'on lui faisait prendre. - Tiens-moi ce fusil avec lequel je viens de tuer un homme deux minutes s'il vous plait... Ça l'air de ça. Tout ce que je veux dire c'est qu'elle est tellment innocente que l'on apas droit a beaucoup de dialogue de sa part. On en comprend pas bien quel homme partage sa vie a quel moment. Le film se contente de nous mettre en situation quelques-unes des séances qui l'ont rendue célèbre.
Bref,
Il faut quand même voir se film si on a adoré Ed Wood et d'autres films de ce genre. Pour la photographie, ça vaut le détour.

dimanche, août 05, 2007

le gars des vues (hors série) no 2: Factory girl


Voyez ce film si vous aimez Andy Warhol!

Il raconte la triste histoire de Edie Sedgwick, première muse du célèbre peintre. On sait que celui a vampirisé plusieurs jeunes artistes au court de sa carrière afin de maintenir de cap. Factory girl relate la descente aux enfers d'une jeune fille de bonne famille qui un jour, fait éruption dans l'unviers warholien. Le peintre, qui commence a toucher au cinéma voit en elle une nouvelle source d'inspiration. Elle deviendra sa confidente, son amie intime avant d'être rejetée tout simplement.

La photographie est excellente, la bande sonore tout autant. On entre vraiment dans l'univers de la Factory fin années 60. Mais ce qui reste le plus intéressant dans ce film, c'est le côté un peu outsider, le point de vue de la femme, de la muse. Commme dans Basquiat, on rencontre l'icône du Pop art de biais. On raconte un peu son histoire en relatant celle d'une autre...

Excellent...

vendredi, août 03, 2007

Autour des Francos



Moi avec des antennes par Vero B.

À part mon propre show, le party Dare to care et les shows de Jaquemort et du Husky, j'aurais rien vécu sur le site cette année malheureusement. Habituellement, on ne peut pas y faire un pas sans m'y croiser. Dommage. Quelle tristesse.

jeudi, août 02, 2007

bouyaka!

-ben oui quoi ?

-Quoi de neuf docteur ?

-On tracke toujours des nouvelles tounes pour le prochain cd.


-ok..

-bye

-bye...

mercredi, août 01, 2007

C'est des malades eux-autres !!!!

Voici deux vidéos tournées lors du dernier show de Gatineau aux dernières franfolies.



Video de Doudou.

Et nous voici juste avant le last caLLL