lundi, octobre 29, 2007

Gatineau sur myspace et mon autre blog

Sachez que vous pourrez trouver d'autres informations concernants Gatineau sur ce blog qui est situé sur le site officiel de Gatineau. Aussi, notre Myspace contient trois nouveaux extraits à écouter maintenant.Sachez que l'album éponyme est le numéro un des vendeurs dans la section Musique urbaine chez Arhcambault cette semaine.

Vivants: le 22 octobre 2007 au Diable vert



Encore ces superbes photos prises par Maxyme.Bref, j'ai décidé de les metre ici au lieu de vous envoyer les voir.

jeudi, octobre 25, 2007

Les photos du lancement qui tuent

samedi Gatineau dans la Presse et à Jonquière en passant par Alma la veille. En attendant qu'la chance fasse ton existence change, regarde donc ces photos qui sont excellentes. Si on était juste un peu plus beaux...

Le lien se trouve ici ! Maxyme G.Delisle est un king!

mercredi, octobre 24, 2007

Rock and Doudoudoud dadada

Je viens de voler tout ce qui suit sur le blog de Rock and Doudou. Ben ouais...
Je vous invite à y aller par contre juste pour voir els photos et la vidéo. C,est du vol de blog, mais pas intégraLLL.

(à noter: Ce n'est pas un LLLancement, mais bel et bien un lancemeeeeeennntttt! Il n'y a jamais de LLL au début d'un mot. Les trois lll doivent servir à prolonger la sonorité en l des mots. C'est impossible à dire LLLancement dans le langage Gatinoïde. Séba)



Conversation téléphonique hier:
Lui : Tu vas au Divan Orange demain pour Gatineau?
Moi : Non. Je vais au Diable Vert demain pour Gatineau

Conversation ce matin:
Moi : Tu vas au LLLancement de Gatineau ce soir?
Elle : ah ouin... c'est au Divan c'est ça?
Moi : Diable Vert

Courriel aujourd'hui:
Elle : J'ai un souper ce soir, mais je pensais passer au Divan avant. Est-ce que tu y vas?
Moi : T'es pas la première à me dire Divan.
Alors qu'il s'agit plutôt du Diable
Ils n'ont pas la même couleur.
L'un est orange, l'autre est vert.
Oui j'y serai.

J'y étais. Et tous ceux qui ne sont pas daltoniens y étaient aussi.
Au Diable Vert, qui est un bar plutôt rouge en fait.
5 à 7 parfait pour bien commencer la soirée.
Gatineau lançait son album éponyme.
Signés sur C4, ils semblent heureux.

J'arrive vers 18h et c'est plein plein plein.
Plein de journalistes et de chanteurs.
Y'a même Yann perreau... faut le faire. Il vient prendre des trucs de Séba je crois.
Je suis Autarie qui me guide jusqu'au meilleur spot pour le show qui s'apprête à commencer d'une minute à l'autre.

Tranquillement, Séba a encore perdu presque tous ses vêtements mais faut dire qu'il était arrivé habillé chaudement.





Je vous montre souvent des vidéos où les gars de Gatineau s'énervent et sautent partout.
En voici une où ils sont plutôt...
plutôt...
oh regardez donc vous-mêmes:


Je n'ai pas acheté l'album.
Je l'avais écouté rapidement et distraitement la semaine dernière et je n'avais pas particulièrement aimé.
Pourquoi?
Ben je sais pas.
Chez Gatineau, on ne retrouvera jamais l'énergie brute de la scène sur un album.
Et j'ai toujours peur.
J'ai toujours peur de rester sur ma faim.
Peur d'être déçue.

Je suis donc repartie les mains vides.

On m'attendait au Dieu du Ciel pour prendre un verre.
Quand j'arrive, le serveur que je n'ai jamais vu de ma vie me demande si j'étais au LLLancement de Gatineau.
- oui :D
- c'était comment?
- excellent comme toujours... mais... euh... tu n'y étais pas?
- non je travaille
- ... ? Comment tu sais que j'y étais?
- J'ai déjà vu une vidéo de toi avec gatineau alors je me suis dit que...
- :D

Quelques minutes après, le disque de Gatineau résonnait au Dieu du Ciel.
Il a joué au complet et toute la soirée je me suis mordu les doigts de ne pas l'avoir acheté, cet album.

Visite chez le disquaire dans les prochains jours.


Un petit mot sur le Diable Vert?
C'est une salle qu'on sous-estime.
Bien située, la musique sonne bien, la lumière est belle.
On est loin des preps qui sortent là la fin de semaine.
Love it.

Du vieux stocks encore actuel...

Il s'agit de deux entrevues réalisées il y a deux ans pour celle de Péloquin et d'il y a quelques mois pour Mini jupe à pois.

On connaissait l'existence de l'entrevue réalisée par André Péloquin avec Séba et Keük qui était parue dans le premier numéro du Bang! bang!

On a retrouvé pour vous une autre version postée sur le blog de Péloquin. C'est drôle à lire. C'est loin de l'album qui vient de paraître aujourd'hui. On peut mesurer ce qui a été accompli ou non.

À lire ici


Et voici celle avec Mini jupe à pois:

À lire ici

samedi, octobre 20, 2007

québec cité

On monte à québec aujourd'hui !

Ce soir, le 20 octobre au Cercle.

Surveilez ça ici pour gagner un album de Gatineau ! Le concours sera effectif à partir de la semaine prochaine...

vendredi, octobre 19, 2007

Surveillez le clip de Gatineau

Et bien le clip devrait être en onde autour du 24 octobre sur musique plus. Il s'agit de Pow!pow! t'es mort.

Gatineau et Giselle numba one dans un top 7 de P45

Nos maies Doudou et Véro ont réalisé un top 7 des chansons qui nous font danser comme des petites enfants de 4 ans. Sont-elles sourdes ? Car la pièce choisie par celles-ci n'est pas écoutable pour de petites projénitures. Quoi qu'il en soit, allez écouter la pièce juste ici.



Mais je vous conseille fortement de vous rendre sur le P45.ca afin de savoir avec quoi notre bande a été matchée.

jeudi, octobre 18, 2007

Gros jeudi


Premièrement, j'ai été le premeir à lire la superbe critique d'Olivier Robillard-Laveaux ce matin. Je suis arrivé chez l'imprimeur de VOir à 7h00 ce matin. Ben oui, je livre ce putain de journal entre deux gigs.

La critique d'Olivier pouvant rendre jaloux n'importe quel band d'ici tellement elle est hot et inespérée:
Gatineau
Olivier Robillard Laveaux


Depuis sa fondation en 2004, le groupe rap Gatineau a mûri, corrigé ses lacunes et renforcé sa démarche. Séba a développé une (plusieurs?) personnalité singulière tout en étant aussi habile avec la langue française qu'avec les phrasés mélodiques percutants. Musicalement, DomHameLLL, Jean-Sébastien Nicol et Papa Sucré en sont arrivés à une brillante complicité, une redoutable machine à grooves. La somme de ces efforts se retrouve sur ce surprenant premier album éponyme. Drum'n'bass, jazz, gospel, funk, rock et hip-hop s'y croisent avec inventivité sur des titres comme Pawnseüp, Rap maudit, Pow pow té mort et Dégage! (avec Giselle Webber). Un disque pertinent de par ses textes, ses grooves, ses mélodies, ses structures musicales complexes et ses recherches sonores. Un magnifique équilibre difficile à atteindre. L'un des grands disques scène locale de l'année. En magasin le 23 octobre.


On a eu quatre étoiles!!!!! quatre putain d'étoiles!!!


Et maintenant sur internet, le même site, mais celui de Québec. Je sais pas si c'est une fausse impresion, mais je crois que les gens de Québec pigent en maudit notre truc,notre démarche, qu'ils nous comprennent vraiment et qu'ils se trompent rarement lorsqu'ils nous parlent et nous interrogent. Je pense à Chyz aussi. Ils sont jamais à côté de la plaque. J'ai l'impression de partager quelque chose de beau avec les gens de la ville de Québec. C'est un plaisir de s'entretenir avec eux à chaque fois. La preuve cet excellent texte d'Antoine Léveillé.Je suis heureux d'y aller samedi.

La rencontre du troisième type
Antoine Léveillée




Séba: "À un certain moment, tu réalises que tu dois te décoller le nez de la feuille. Tu dois te lever pour regarder devant toi, pour savoir ce qui se passe."


Gatineau dévoile l'intégralité de sa palette sonore sur son premier album éponyme, réalisé sur l'étiquette C4.

Impossible de ranger Gatineau dans un seul créneau. Un exercice inutile qui dénaturerait les motivations qui sont présentes au sein de la formation montréalaise. Composé de Séba 273 (MC BrutaLLL), Capt Keük, DomHammeLLL et Bruce Macpherseünd, le groupe a fait parler de lui avec son premier EP, intitulé L'IntégraLLL. La sortie de son premier album éponyme confirme une trajectoire originale qui s'est émancipée d'un son garage. Les mots de Séba s'articulent dans une trame savamment construite qui fait la synthèse des affinités propres à chacun des membres.
Dès la première écoute, on est amené à comprendre ce qui caractérise cette démarche, exempte d'étiquette : un souci pour l'instrumentation qui se retrouve très rarement au sein des formations hip-hop. "C'est pas mal DomHameLLL, par sa façon de travailler, qui est capable d'adapter les sons à l'ensemble du groupe et à ma voix aussi, explique Séba, le MC de la formation. Il est capable de travailler à partir d'une matière sonore et de la compiler à sa manière. Par moments, on aime bien décrocher d'un beat seulement pour se donner le trip de sonner comme un band. Dans une pièce comme Pawnshop, on décroche en plein milieu de la toune, pis ça part avec des chorus qui font plus penser à Malajube qu'à un band hip-hop. On pourrait faire un album complètement dance ou encore entièrement punk ou rap, mais c'est ça qu'on aime."

Dans Le Rap maudit, la pièce qui ouvre l'album, le

parolier du groupe prend le temps de s'interroger sur l'identité qu'il doit revêtir sur ce disque. Celle de MC BrutaLLL, porté sur l'orgie verbale, ou celle de Séba, concentré sur son rôle d'auteur qui délaisse les clichés pour endosser un discours direct? "Quand tu utilises le joual, c'est perçu très souvent comme un geste politique, constate-t-il. Mais, le but premier, c'est de s'adresser aux gens. Parfois, c'est bon de s'en rendre compte et de prendre des distances un peu. Quand tu écris, tu es tout le temps ben, ben proche de ta feuille. Tu te concentres sur la langue et sur les mots. À un certain moment, tu réalises que tu dois te décoller le nez de la feuille, que tu dois te lever pour regarder devant toi, pour savoir ce qui se passe."

Les idées coulent à flot pour le rappeur caméléon boulimique de théâtre, de cinéma et de littérature qui construit un texte comme on élabore un plan de cadrage pour un film, avec des gros plans et des perspectives. Qu'on y parle de cul (Pointe all dressed) ou bien des acteurs marginaux qui composent la vie active d'une ville (The Christ Is Right), son écriture se place dans un cadre esthétique réfléchi. Des réflexions qui l'amènent parfois sur des sentiers particuliers, comme cette passion pour Kundera. "Je me suis servi de son essai L'Art du roman. J'utilise des questions qu'il pose dans sa réflexion. Je commence de manière hardcore et le deuxième couplet parle de fétichisme. Je réfléchis sur le terme et tout ce que ça veut dire, comme dans un travail universitaire. Je reviens ensuite avec un couplet complètement trash. Le but, c'est de placer toutes ces dimensions dans le texte et de mettre en évidence le fétichisme. Une pratique qui fait disparaître la personne derrière l'objet."

Au Cercle
Le 20 octobre à 22h
Voir calendrier Hip-hop/Funk

mercredi, octobre 17, 2007

mardi, octobre 16, 2007

Toc toc toc et Choq !

C'est bientôt l'Halloween.
Et bien j'ai déjà commencé mon parcours d'halloween en me promenant avec un petit sac pour receuillir les bonbons que voudront bien me donner les sages personnes qui m'ouvriront.

Je suis passé chez Véro-b hier soir. Au lieu de lui demander des bonbons, je lui ai offert en grande primeur le nouveau Gatineau. Non seulement j'ai découvert Vero, mais toute sa petite famille aussi. Pis ça mangeait de la tarte pis ça buvait du thé. Excellent soit dit en passant. Merci.

Réaction:

Ensuite, j'ai poursuivis ma route jusqu'à Choq.fm pour l'entrevue avec Mel et Maître. Deux nouvelles tounes en primeur pour mes deux amis également.


Pour toé, ce sera le 22 octobre prochain au Diable vert le gros. Pis si tu habites Québec, c'est le 20 octobre au Cercle.

lundi, octobre 15, 2007

Face de clip deux

La scène se passe dans ne ruelle d'hochelaga. Des petits culs courrent. Ils viennent de voler le nouveau vinyl de Gatineau et le patron du pawnsheup leur coure après.

C'est là où en est l'action lorsque j'arrive sur le plateau de tournage. Le scénario élaboré à partir de mon idée a été fignolé et amélioré par Olivier Picard. Papa Sucreah a l'air de s'amuser comme un fou. Il est beau à voir. Pis sa chemise vintage tue ! Il joue bien son rôle. Plus tard, pour le clip, les jeunes me feront vivre le suplice.

Dans la soirée, c'est le band au complet et seulement lui qui est invité à se rendre au Pawnsheup où ils offriront une prestation au milieu de tous ces objets sortis tout droit des années 70. Prestation où sortira grand gagnant Papa sucreah qui nous offrira une prestation de lypsinc de basse hallucinante. Pete Townshend peut allé se cacher !

Puis pendant une des poses, il y a un dude qui regarde par la fenêtre on croirait à Jeanbart d'omnikrom. On s'approche. Il nous salue. On lui dit que c'est hip hop notre truc. Il nous répond que oui ça bounce bien notre affaire. Il nous apprend qu'il est Arsène de Black Taboo. Rentre man! Crisse on va faire deux shows ensemble dans pas long! Yes!!!

On tourne à nouveau. Il regarde. Ça nous inspire. On lui en met plen la gueule.

En revennant, domhameLLL et Mc BrutaLLL se prennent une broue dans la parc Lafontaine. On a pris bien soin de pisser sur la statue de Félix avant. hey le gros, nous autres aussi on va alé se tirer une pisse en France. C'est à notre tour. Vive la jeunesse!

On est pas aussitôt aissis sur le bord de l'eau, on a pas aussitôt pris deux gorgées que la police débarque. Flash. Ticket por flânage dans le parc après sa fermeture.
On avait pas vu la pancarte messieur. Où est-elle ?


Bonne nuit Deum..
Bonne nuit BrutaLLL

samedi, octobre 13, 2007

Face de clip

Gatineau est en tournage aujourd'hui !

Nous tournons notre premier véritable clip. Gros budget, gros kodak.

À Musique plus d'ici quelques jours...

mercredi, octobre 10, 2007

Enfin...


Un problème d'ordi m'a forcé à mettre un terme à ce blog depuis quelques semaines. Aussi, et c'est la meilleure raison, j'ai eu un besoin d'isolement. Il me fallait disparaître un peu, me reposer. La vague du lancement du premier disque de Gatineau s'en vient et j'avais besoin de faire le point un peu avant que tout ça me tombe dessus. (rires).

Enfin, on a pratiqué ce soir pour ce lancement sur Qc et Mtl. On doit monter des tounes que l'on a jamais jouées ensemble !!! La magie du studio. Mais ça va bien. On a monté deux titres sans trop de problèmes. Ce sotn els deux titres qui risquent de faire danser le plus de monde.

Allez voir notre site internet:www.gatineau.mu

Y a pas grand chose, mais ça vaudra le détour bientôt.J'y aurai un blog semblable à celui-ci réservé exclusivement aux activités de Gatineau. Celui-ci restera pour mes coups de gueules et autres diversions...

yes, j'ai enfin posté de quoi ici. Je m'ennuyais...