samedi, novembre 29, 2008

Cahier de tournée à Gatineau

On y retourne aujourd'hui. Sans Dom.. Snif!

On revient ce soir et hop ! Demain matin, on tourne notre prochain clip halluciné...

vendredi, novembre 28, 2008

La vie est un long fleuve tranquille

Vous connaissez ce film ?

Ce sera le titre d'une des pièces du prochain Gatineau..


Hey ! On tourne un autre clip dimanche !

Ce sera lequel ? Je vous avais annoncé une chanson il y a quelques semaines. Ce ne sera plus elle. Laquelle selon vous maintenant ?

jeudi, novembre 27, 2008

L'album de la décénie 90


Selon moi, le meilleur album paru dans les années 90 est The downward spiral de Nine inch nails. Pas le plus important, mais le meilleur. Je sais, vous allez me dire que c'est Nevermind de Nirvana. Je sais. Je sais. Mais faut quand même comprendre que l'influence de disque a fait que la mode gothique est parvenue à son accension vers 98-99. J'en ai fais parti.

The downward spiral est un bloc compact de haine, de désespoir, de beauté. C'est une tempête dans une tête. Les bruits, les sons... fuck je manque de mots. Pour moi, C'EST LE plus grand album des années 90.

Et vous , c'est quoi le plus grand album des 90's ?

Le groupe de la semaine :

She wants revenge !


Lien.

Le site !

mardi, novembre 25, 2008

Groupes de la semaine ( ou de la vrai nature d'Mc BrutaLLL)


Wumpscut


DK7


Trisomie 21


The last shadow puppets (WOW ! C'est trop bon ce gourpe !)


Skinny puppy !

Entrevue !

Véronique Lemonde
Les groupes Gatineau et Radio Radio sont
en voie de se tailler une place fort enviable
sur la scène musicale québécoise, en
réinventant, à leur manière, la musique
hip-hop.
En remportant le Félix du meilleur album
de l’année - catégorie hip-hop lors du 30e
Gala de l’ADISQ et en y offrant une performance
très remarquée, Gatineau prouve que
le hip-hop regorge de chemins sinueux que
tous n’empruntent pas de la même façon.
Tendance dans la tendance?
« Notre Félix et notre musique provoquent
un certain débat chez ceux qui sont
pour le hip-hop vraiment traditionnel. Mais
finalement, nous sommes surtout quatre
individus avec des expériences et un bagage
musical varié qui font de la musique. Le hip-hop,
comme tous les autres genres musicaux, est
avant tout un art voué à évoluer », lance
d’entrée de jeu Jean-Sébastien Cyr, alias
Capt. Keuk, musicien, compositeur et réalisateur
des deux albums de Gatineau.
Avec leur album éponyme paru en 2007,
Gatineau a lancé une petite révolution en
mêlant hip-hop, rock, mélodies rythmées -
un peu à la Beastie Boys -, des sons plus
expérimentaux et un brin de punk. Le tout
donne une musique rafraîchissante qui
ravira les adeptes de sonorités originales et
de textes touchant à l’actualité (le groupe
aborde la tuerie de la Polytechnique
par exemple), au cinéma, à des thèmes plus
sociétaires (les preachers) ou aux amours
tumultueuses. « Je pense qu’on amène un
vent de fraîcheur dans ce genre de musique
et aussi, ce qui est très apprécié, c’est que
nous utilisons de vrais instruments en
spectacle. On est avant tout un band,
précise à nouveau Keuk. Notre expérience
musicale est complexe, ce n’est pas juste
un beat et une voix. Ce sont aussi des
mélodies, des voix qui surprennent, des
arrangements. »
Gatineau sera de l’événement M pour
Montréal, une plateforme musicale qui
réunit des artistes prometteurs avec des
diffuseurs internationaux, du 20 au 22 novembre.
« C’est un showcase qui est ouvert
au public et qui réunira des diffuseurs de la
France, de l’Angleterre, de l’Allemagne, etc.
C’est très important pour nous, surtout que
nous avons eu une très belle réception en
France ce printemps », de dire Keuk en
rappelant que Gatineau a été la Découverte
des Printemps de Bourges récemment.
Radio Radio
En plus de partager la scène avec Gatineau
pour une tournée québécoise, Radio Radio
sera aussi à l’événement M pour Montréal
ce week-end.
Groupe hip-hop originaire de Moncton,
Radio Radio a la particularité de rapper en
chiac, un vernaculaire parlé en Acadie, dans
une ambiance club très festive et avec des
textes assez politisés. Leur album, Cliché
Hot, est paru en mai. « Je pense que les deux
groupes ensemble, ça crée un heureux
mélange qui marche très bien, même si nous
venons de spectres musicaux assez
différents. Nous donnons des spectacles
énergiques qui déménagent », conclut Keuk.
Gatineau et Radio Radio (hip-hop)
Ce vendredi 21 novembre, à 20 h

lundi, novembre 24, 2008

Je t'apporte une rose

Voici les chansons de Juste juste. Je rêve d'être dans ce groupe. Je pratique les chansons avec mon PSS20 Yamaha.

Les tounes sont hallucinates et belles. Je deviens triste et émotif à Bon vent, je danse sur le reste. Les paroles sont belles et énigmatiques, mais en même temps, elles peuvent toucher tout le monde tellement elles sont universelles.

Juste juste c'est trois personnes aux claviers et rien d'autres. Ça serait quatre si ils voulaient bien un jour me faire participer ! MOI! MOI! MOI!

Écoutez-les ici attentivement.

Le groupe jouera bientôt avec Otarie au Quai des brumes ! Évidement, je vais jouer ailleurs moi-même et ne pourrai pas être là. Vous verrez la date sur leur myspace en cliquant plus haut.

Les sons


Veuillez cliquer dessus pour voir en plus gros. allez plutôt sur son site: http://www.penelope-jolicoeur.com/
Évidement, moi en show j'peux pas me protéger...

Gatineau vivant à Musique plus pour toé icitte !

Le tout est en vrac et en désordre je crois.

Voici le tout en trois liens faciles:


Pawnsheup

Pow ! Pow!

L'entrevue

dimanche, novembre 23, 2008

Face de moy !


Cahier de tournée M pour MontréaLLL 2

Lendemain matin. Dimanche.

C'est toujours bizarre que de terminer un show de fou à 6h00 du soir ! T'as fini ta journée pis tu rentres souper, écouter un film pis te coucher. On est sorti au Cheval après être allé Au jardin de Panos. On s'est couché à 2h00 avec le sentiment d'avoir accompli de quoi. Moi et ma copine bien sûr !

Je crois que l'on devrait faire plus de shows à cette heure-là. Le dernier qu'on a donné au Underworld dans le cadre de la tournée Bang! Bang ! a été un de ceux que j'ai le plus donné en énergie. Tsé, moi dans la vie, je cogne des clous à 10h00. Demande-moi pas de monter sur le stage à 11h00 ! Je niaise un peu ici, mais vous comprenez.

Je crois qu'on a bien rabotté la face des representents hier. C'était violent, tight, énergie et épeurant. Je pense qu'on a dû bien tirer notre épingle du jeu. Reste à voir si il y a des offres pour jouer en Angleterre. C'est ça le rêve. On verra. Les prochaines semaines nous le diront.

Prochain cahier de tournée: Samedi. On sera à GATINEAU! Sans Dom malheureusement qui s'est vu offrir une première partie d'Alfa Rococco au Club soda avec Orange Orange. Compréhensible...

samedi, novembre 22, 2008

Cahier de tournée M pour MontréaLLL

Je pars dans quelques minutes pour les Foufs. Nous avons un soundcheck à faire à midi genre.

On a passé une maudite belle soirée hier à St-Hyacinthe. Nous avons bouffé à la Piazzeta en face du Zaricot. Philippe, un des dudes de la place, nous a fait un rabais de 50% à chacun des artistes et Dt et soundman de la tournée. C'était tout un rabais. J'ai mangé pour 50 $ et ça m'en a coûté que 22 $ Chus pas si gros que ça: j'ai acheté deux désserts à ma blonde qui m'attendait en face à la salle. Deux ? Ben pour qu'elle puisse choisir entre un gâteau aux fromages et une tarte aux pommes tiens !

C'était weird. je crois que le public s'est épuisé vers la fin. Il y en a qui quitaient. J'ai trouvé ça poche. Un peu plus pis ça compromettait la fin du show. Genre: ils ont l'air de s'emmerder alors on va quiter le plus vite possible. Nous aviosn vraiment fini que le public que fans purs et durs ont demandé en cognant partout Mc brutaLLL. Nous y sommes allé d'une dernière charge. Mais le coeur n'y était plus. BrutaLLL n'a jamais été aussi sage: en jeans et robe sans moves disgracieux. Il a même dit à la fin que c'était la dernière fois qu'on le voyait....


M pour MontréaLLL. Voyons ce que ça donne.....

vendredi, novembre 21, 2008

Carnet de tournée St-Hyacinthe

Nous y voilà enfin.

Je m'amuse enfin comme un fou en tournée comme jamais auparavant. Ça va peut-être sembler sauvage, mais maintenant, je toruve mon plaisir dans mon laptop, mon ipod et mon mini-clavier PSS-20 de Yamaha. Avant, je vedgais en attendant. Maintenant, je suis cératif.

Nous sommes au Zaricot. Après avoir bien jasé avec William, le chanrmant propriétaire, nous attendons de débuter ce soundcheck qui dure depuis 2 heures déjà. On commence à faire du son. Keuk pratique sa voix avec du reverb dans le micro. Il imite Morrissey en ce moment et c'est drôle. On appris il y a quelques minutes que l'on a pas encore de drummer pour notre showcase dans le cadre de M pour MontréaLLL demain ! Shit ! On devra régler l'affaire avant demain midi...

Les Radio radio en sont à leur premier passage ici. Nous, c'est la cinquième fois et c'est le délire à chaque fois. J'ai ben hâte à ce soir. Je suis en forme en plus. J'ai un bon moral. Je suis heureux.

Ma blonde vient en plus. C'est tellement rare que j'ai sa compagnie en tournée. Ce sera chouette. la dernière fois qu'elle est venue, c'était à Sherbrooke et c'était pas trop convainquant disons...

Bon. Je dois monter sur le stage faire ma balance de son dans mes moniteurs... Bye

jeudi, novembre 20, 2008

Cahier de tournée Granby 1

Qui nous attends là-bas ?
Chose certaines, on commence le show et Radio Radio termine.

Pour ce qui est des questions sur St-Hyacinthe, sachez que nous y jouons vendredi soir et que nous fermons la marche. Bien sûr, il devrait y avoir BrutaLLL, mais chus tanné. Je vais le tuer comme Jean Leloup s'est tué. Chus comme tanné de faire le cave en bobette et cagoule. Pour moi, c'est toujours comme un mauvais moment à passer. Si le personnage avait évolué et avait de nouvelles chansons, right. Mais là, c'est toujours la même affaire. Pis ça me tente de parler d'autre choses que de cul. Je sais que je ne devrais pas dire ça ici à vous, mais c'est ça....

Le bon Diable

On est allé voir l'exposition du Musée d'art contemporain hier. C'est gratuit les mercredis soirs et c'est parmis une foule dense composée exclusivement de hipsters, que nous avons fait les tour des salles.

Sympathie for the devil n'est pas une exposition, mais une vente de garage d'objets plus ou moins en rapport avec l'univers rock. Et qui dit vente de garage, dit objets cheap dont on ne veut plus et dont on veut se débarasser. Et il n'est pas rare que ceux qui fon la vente cherche à fouttre aux ordures tout ces trucs dont il ne se seront pas débarrassés rendu dimanche à 5 heures.

C'est un ramssis de n'importe ayant pas rapport. On nous met des photos agrandis de Ian Curtis. Elles ne sont même pas mises en contextes, sont placés au fond d'un corridor alors que celles-ci auraient dûes être accrochées sur un mur avec beaucoup d'espace autour. Au lieu de ça, elles sont compressées, étouffées. Et je ne parle pas ici du tirage. On croirait une photocopie bas de game chez l'arabe du coin avec des traces de marqueurs blancs laissées par un tageur délinquant. Et sans parler de la notice. Il y est écrit que Ian Curtis est mort tragiquement. Dude 1 Il s'est suicidé ! Ça n'a rien de tragique. Une tragédie, c'est un génie reversé par ne automobile, ce sont des milliers de gens qui meurent noyé dans un tsunami, pas un gars qui décide de se fouttre une corde autour du coup et de se lâcher dans le vide. Le choix de Curtis était délibéré. Ce n'est pas la fatalité qui lui est tombée dessus sans son consentement. Sachez que je parle ici de mon idole. Ian Curtis est mon idole. J'ai le droit d'en parler comme je veux.

Il y avait cette autre salle ou on avait posé sur le plancher des vinyls. Je peux comprendre que la génération MP3 puisse se demander ce que sont que ces objets tout droit sortis d'une autre époque, mais de là à nous faire croire à une installation... Parlant de vinyls, on nous donne un apperçu du sleeveface avec une pochette de Neil Young. Mais ce sleeveface est nul à chier. Quand on sait tout le génie de ceertains sleeveface, ce que l'on nous présente est morne et terne et ne laisse même pas présager que cette blague puisse être ailleurs une culture. Voyez par vous-même ici tout le génie des sleeveface. Yo ! Le sleeveface est un art pas une jocke. Merci Pascale Richard de Bande à part de m'avoir fait découvrir ça. Dans la cathégorie rire-de-bon-coeur-sans-arrêter-pendant-un-ostie-de-boute, et bien le Sleeveface arrive bon premier. C'est comme trop Koubrauss.

Ah oui ! On nos sert la même oeuvre qu'au MBA pour l'exposition Warhol ! La même ! Il s'agît du screentest que Warhol a fait passé aux Velvet underground et que celui-ci projetait derrière et sur eux lors de leurs concerts. Et même encore, ce détails, je l'ai appris dans mes lectures antérieures sur Warhol et au MBA parce qu'au MAC, rien de ça n'était indiqué. Le plat, le vide descriptif. Tsé, quand tu rapailles des trucs autour d'un univers, faut nous dire, nous expliquer pourquoi ces objets au lieu d'autres, les mettre dans un contexte historique. Ici rien. L'exposition commence par environs 8 photos d'artistes des années 70-80. Y a une photo de Brian Eno. Crisse c'est qui Brian Eno pour le monde ?! Le dude est trop hot pour ne pas être expliqué. Une phot sans rien d'autre. Fuck !

J'avais le goût de continuer, mais chus fatigué. Allez-y les mercredids soirs puisque c'est gratuit avant de faire autre chose. Moi et Manu avions le projet de nous rendre bouffer chez notre Chinois fétiche dans le quartier. Nous nous sommes dit que ce n'était qu'en passant que nous y allions. Ça nous a fournit un sujet auour de la table.

Malgré tout, il faut absolument que vous vous attardiez dans la salle ou on projete les images de gens qui dansent. C'est HOT! Ce matin, j'ai le goût de le revoir comme quoi il n'y a pas que de la merde.

Mais

Allez voir Warhol !

mercredi, novembre 19, 2008

Second regard

Je me suis tellement plongé des les deux dernières campagnes électorales: journaux, télé, discution etc....

Tellement que j'en ai fais une indigestion. Je ne regarde plus les infos (moi qui est passsionné des infos) je refuse de lire les journaux et tente d'oublier que l'on devra aller aux urnes début décembre. J'ai même oublié la date.

Pus capable des élections !

Pourtant, vous vous souvenez, j'en parlais beaucoup ici..


Pu capable des élections !

mardi, novembre 18, 2008

Cahier de tournée Retour sur, à qu'est-ce tu parles de ?

Merci pour vos beaux commentaires. Ça me donne le goût de continuer. tsé, on se dit: À quoi ça sert ce que j'écris ? Le monde pense quoi de ça ? Chus content pis j'va continuer.

Aujourd'hui, achat d'un ipod, magasinage pour un Cell, calfeutrage de la maison de manière maladive (tout les trous possibles). J'ai mis mes affiches.

Quelqu'un a dit: ça nous permet de voir que les artistes sotn du monde comme nous. J'espère ! Ça fait moins d'un an que mes affaires commencent à vraiment marcher. Pour y arriver, combiens de merde ais-je dû endurer ? Donc oui, je suis en chair et en os.

En fin de semaine, rencontre avec un éventuel public de Granby ? Y a-t'il des gens qui savent qu'on existe là-bas ? Chus jamais allé de ma vie là-bas sauf pour le zoo quand j'avais 4 ans. Back in the motherfucking daaaayyyyyyyyyyyyyyyyyzzzz! Pis, la cerise sur le sunday, on joue au Zaricot de St-Hyancinthe ! Là-bas, on est big ! Le public est fantastiques, les gens chouettes et ben blood. Pis en plus, ma blonde viendra !!!!!!!!!!!

D'ici là, je continue de poser mes affiches avec joie avec mon ipod nouveau. Toute une nouvelle perspective sur mon travail d'afficheur s'ouvre avec ça. Plus motivé, plus léger surtout ! Il fallait que je mette 25 cd dans mon carrosse pour être certains d'avoir assez de musique pour ma journée. Trop lourd, trop encombrant et surtout dangeureux de me les faire voler. Maintenant, je vais pouvoir avoir de la musique dans els oreilles sans cesse.

dimanche, novembre 16, 2008

Cahier de tournée Jonquière

Jonquière a confirmée encore une fois qu'elle était vraiment une ville de fête, une ville qui nous aimait. Nous y avons joué à guichet fermé. C'était une première. Oui, nous avons remplis des salles, mais complet, c'était la première fois.

Malgré, je ne me sentais pas bien. Peu avant l'heure du souper, pendant le teste de son, j'ai éprouvé des malaises. J'avais mal au coeur et j'étais fiévreux. Fred Poulin, notre DT, m'a vite procuré des Tilénol et le tout a passé. Mais la fatigue, malgré le repos que je m'étais octroyé la nuit dernière, ne me quitait pas. À l'hôtel Les princesses, Keuk et moi avons fait la sieste. Rien à faire. J'ai été épuisé sur scène. Personne n'a rien vu et ne voit jamais rien, mais moi je le sais et c'est souffrant de devoir maintenir un standard de qualité alors que l'on a juste de le goût de regarder un film avec son amoureuse et de s'endormir dans ses bras vers 10h00 du soir avant que le générique n'apparaisse.

On avait rencontré des gens en délire l'an passé et on avait le goût de revenir à Jonquière. On amait Jonquière parce que les gens de là-bas nous ont adopté quelques jours après la sortie de notre album et ce, sans nous connaître avant, sans nous avoir vus à la télé, sans savoir qui nous étions. Les gens de Jonquière ont buzzé sur nous immédiatement et nous ont fait sentir à la maison, avec des amis immédiatement. Pour ce, Jonquière aura toujours une place choix dans notre coeur, sur notre itinéraire. Quand est-ce qu'on remet ça ?

Nous avons terminé la soirée chez Pauline sur la St-Do. Pauline, c'est un comptoir à patates ouvert 24h. C'est Pauline elle-même qui sert la poutine à une gang de jeunes de retour des bars. Elle doit avoir dans la soixantaine et plus et est toujours debout et vigilante. La place, c'est juste 10 places. Un comptoir comme je l'ai dis. La place est une institution. Le hot tog avec de la vrai salade était succulent.

De retour, à une heure de Montréal, Fred nous a amené goûter la poutine de chez Lemaire. Encore de la poutine ! Ben oui... Cette place est reconnue pour ses fromages.

Je suis à la maison. Je suis dans le lit et écoute la télé tout en lisant. Je niaise. J'attend ma blonde que je n'ai pas vu depuis 3 jours et que j'ai pleuré en silence tout ce temps et qui reviendra d'une audition hyper importante tout à l'heure. Je suis nerveux pour elle.

Cette semaine, je dois me procurer un Cell et même un appareil photo de qualité. Mes cahiers seront agrémentés de superbes photos bientôt donc...

Est-ce que vous aimez ces cahiers ?

samedi, novembre 15, 2008

Cahier de tournée Alma 2

Bonne fin de spectacle hier au Café du clocher. Je me suis couché tôt. En fait , j'ai quiité la salle pendant le show de Radio radio afin de me reposer et de dormir une bonne nuit avant le show de Jonquière ce soir ou on cassé la baraque l'an passée contre toute attente. Je me suis couché tôt aussi dans le but de continuer une vie normale même On tour et de ne pas être décalé à mes retours à Montréal avec ma blonde. Je ne devrais pas avoir à récupérer la semaine mes frasques de la fin de semaine. Donc, je tente de rester calme. Mais je le supporte mal aussi d'être détruit par les excès. J'ai réalisé ça dernièrement. De plus, ça me garde là ou je dois être dans la vie de tous les jours. Je reste moi-même le plus possible sans virer fou et m'enfler la tête en me la pètant solide.

Par contre, ce soir ça risque d'être la fête. Je me permets ça puisque c'est le dernier soir de la tournée d'en fin de semaine et que je rentre le lendemain. Dommage par contre que l'hôtel ou nous allons loger soit loin de la salle car je ne pourrai même pas rentrer tôt même si je le désire. C'était l'avantage ici à Alma. L'hôtel est visible de la fenêtre derrière le stage du Café du clocher.

On s'en va dans une heure pour Jonquière. Check in et teste de son à 14h00. La voie maltée. L'endroit me rappelle le Dieu du cièl.

Bières et bonne bouffes gratuites ce soir !!! Chouette!!!

Dimanche, je retrouve ma douce dans notre lit et m'endors collé sur elle: Chouette-plus, suprême-chouette, ultra-joie-chouette!

vendredi, novembre 14, 2008

Cahier de tournée Alma

On est au bar le Café du clocher en ce moment. On attend pour faire le soundcheck et on attend la bouffe.

Ça va être fou ce soir ! Je suis déjà fatigué et ai hâte à dimanche soir pour être dans le lit avec ma douce.

On a eu un show difficile hier sans DomhameLLL a Trois-Rivières. Le public embarquait pas ben ben. J'avais pas de souffle puisque je devais chanter toutes les parts seul. Keuk et Burne m'ont aidé sauf que...

Ça y est: les boys sont branchés, on va bientôt faire du son...

Fred Poulin m'a fait écouter le disque de Refused Shape of punk to come que je rêvais d'entende depuis tant d'années. Enfin ! je vais m'acheter ce disque aussitôt revenu en ville.

jeudi, novembre 13, 2008

Cahier de tournée

On repart aujourd'hui, tard dans la find e l'après-midi pour la suite de notre tournée Radio radio et Gatineau. Trois-Rivières, Alma et Jonquière ou on a tué l'an dernier !

On a pas de Dom pour Trois-Rivères. On a pratiqué hier soir pis c'était le fun, mais vraiment brun juste à trois.... On va tenter de s'amuser quand même avec notre version amputée et punk de notre show. C'est quand même drôle: Trois-Rivières, trois musiçiens seulement...

Bon ben. J'va allé travailler un peu.

J'ai des affiches à poser dans le Vieux-Montréal aujourd'hui. Ouais !!!

mardi, novembre 11, 2008

juste juste

Quoi quoi faire faire lundi lundi prochain prochain. C'est c'est de de l'électro l'électro ben ben hot hot avec avec de de belles belles paroles paroles. Le le groupe groupe est est né né des des cendres cendres de de L'aurore L'aurore et et ses ses martyrs martyrs.

Tourner en rond dans sa cage

Je me sens comme ça. Je suis entre deux tout le temps le temps des tournées. Je reviens à la maison et ne défais même pas ma valise. Je repars. Pour le moment, je reste à la maison et écris des trucs, des paroles. Il y a plein de débuts, de pistes, mais rien qui abouti pour le moment. C'est correcte ainsi, mais j'ai hâte de voir ces textes terminés.

lundi, novembre 10, 2008

Des souviendres de Q cé avec Radio Radio











Pages arrachées du livre de Satan

.....À force de remettre à demain c'qu'on pouvait faire hier,
À force de remettre à demain c'qu'on pouvait faire hier,
Vient que s'empile au grenier su'és piles la poussière.
Vient que s'empile au grenier su'és piles la poussière.
Sur mes remords remisés, mes morts, mes défaites
Sur mes j'aurais donc dû, sur mes c'que j'ai pas faites....

dimanche, novembre 09, 2008

Alors on remet ça bientôt ?


Nous continuons notre tournée après ces deux shows magiques du Cercle et du club soda.


Pour les montréalais qui nous auraient manqué, ou qui voudraient nous revoir, sachez que l'on se produit aux Foufs le 22 novembre prochain dans le cadre de M pour MontréaLLL. C'est en après-midi, formule Showcase. C'est une des rares salle que l'on a pas encore fait à MtLLL.


Est-ce qu'on peut compter sur vous pour venir nous supporter afin d'impressionner les bookers internationnaux et les médias étrangers ? Tsé genre comme une foule en délire qui crie et chante pour montrer à ces gens que l'on est cools pis bons. Set up à la Francouvertes style.
J'aime beaucoup la photo plus haut. Elle fait partie de celles de la série des Sessions bande à part.

samedi, novembre 08, 2008

Cahier de tournée ( show 2 )

Dans le basement du club soda ou j'ai fais mes débuts en 2000 avec les Loco locass, j'attend de réaliser mon rêve d'enfin performer ici après 8 ans d'attente. Je vois à côté de moi le siège sur lequel j'étais assis lorsque Chafiik m'a demandé de monter sur le stage afin de dropper un beat box pour leur texte nommé L'opaque épopée, qui allait devenir celui de la Paix des braves avec Samian.

Les boys font du son en haut. Ce soir une méga-chorale pour certaines chansons. La délire, la totale. Pour la première et dernière fois à la fois. Dommage quand même. Il faut vraiment être là ce soir donc.

J'ai quand même la chienne qu'il n'y ai personne dans la salle. J'ai ce traumatisme. À chaque fois que nous sommes censé casser la baraque devant une foule immense, il n'y a personne qui pointe ou le public est froid. Donc, je m'attend au pire pour ce soir. J'aimerais par contre que ça chante jusque sur la mésanine. Il faut que ça soit phat ce soir.

Parce qu'après, ormis M pour MontréaLLL aux foufs un samedi après-midi dans le cadre d'un showcase serré, il n'y aura plus jamais de shows de Gatineau à Montréal. Après: au revoir ! Psi on revient avec un nouveau disque pis un nouveau concept musicale et lyricale.

Viens-t'en ! Prends une chance a'ec moé ! Ai pas peur, on ira pas vite !

art tikle

Bas les masques pour Gatineau!
MARC-ANDRÉ LEMIEUX, MÉTRO
07 novembre 2008 07:02


Les membres de Gatineau comparent leurs chansons à des pièces de théâtre. Des œuvres parfois osées, très souvent drôles, mettant en vedette des personnages fort différents.Pas étonnant d’apprendre qu’à leurs débuts, les gars s’improvisaient chaque soir un costume avant de monter sur scène. Une tradition qu’ils ont tous laissée tomber, à l’exception du batteur Jean Sébastien Nicol (alias Burne Macpherseünd), qui se plaît à porter une énorme tête de loup.«On était dans notre phase de recherche, explique Keuk. On n’avait pas de limites. On faisait ce qu’on voulait. On s’était bâti une réputation de band ben weird. Mais ça nous donnait la pression de trouver quelque chose de nouveau à chaque show. Quand c’est rendu que tu passes plus de temps à te demander de quoi tu vas avoir l’air pour le show que ce que tu vas jouer, c’est moins drôle.»«On voulait être pris au sérieux, ajoute le chanteur Seba. On ne voulait pas toujours avoir l’air d’une gang de caves!»C’est donc sans masque -mais peut-être avec une cagoule (pour interpréter ses chansons les plus hard) – que le groupe foulera les planches du Club Soda, demain soir, dans le cadre de l’évenement Coup de cœur francophone.Gatineau y présentera les titres de son CD éponyme, qui a reçu le prix de l’Album hip-hop de l’année au dernier Gala de l’ADISQ.Composé de 17 pièces, l’opus en a choqué plus d’uns à sa sortie à l’automne 2007. Les paroles de Pointe All-Dressed et de Dégage! sont si crues qu’on n’ose même pas les retranscrire ici... Disons seulement que le premier parle d’épilation intégrale, tandis que le deuxième traite des filles qui s’accrochent trop après un one night stand.Pour Gatineau, aucun sujet n’est tabou. Pas même la religion (The Christ Is Right) et la violence dans les écoles (Éléphant).Le quatuor se défend toutefois de verser dans la provocation facile. «On peut provoquer, mais on fait l’effort d’apporter un deuxième degré, précise Keuk. Ce n’est pas gratuit.»«On a un humour décalé et on joue beaucoup avec la langue, le joual, note Seba. On aborde le type de sujets que les gens préfèrent garder pour eux-mêmes. Mais je suis certain qu’il y en a qui sont contents de voir que quelqu’un met en paroles ce qu’ils pensent vraiment.»

Cahier de tournée ( show 1)

Il est 8h30 am. Je me lève et me trouve dans le restaurant du Best western, La serre. J'attends mon déjeuner: Le Québécois.

Le hasrad a fait que nous avons commencé en première partie de Radio radio. Maudit que c'était difficile. Après un mois et demie sans faire de véritable show, on se sentait raqués pas mal. Après une chanson, j'avais déjà plus de souffle. Mais le plus difficile, un public froid qui ne bougeait pas dutout. On travaillait seuls sur la scène et c'était attroce. Je ne savais plus quoi faire. Épuisé comme je l'étais, j'avais beosin d'un peu d'aide d ela part du public et cette aide n'est jamais vraiment venue. Pas de BrutaLLL ici. Ils ne le méritaient pas. Comme d'habitude. Ce personnage sort de moins en moins. Ça lève jamais assez pour qu'un tel personnage se pointe sur scène. J'y comprends rien. J'ai vraiment hâte au prochain disque. Les pièces seront plus accessibles, dansantes et joyeuses. Chus tanné de me battre avec des tounes punks qui ne donnent pas le goût de danser. Je veux voir le public délirer aussi. J'ai hâte de chanter de nouveaux textes aussi.

Ça va être cool au prochain album parce qu'on va avoir la groove punk que l'on a avec une pointe de pop et de danse. J'ai ben hâte.

Hâte à ce soir aussi au Club soda.


Radio Radio ont tué hier !!!!

vendredi, novembre 07, 2008

L'image du jour


Ça se nomme du Sleeve face. C'est ça qui est ça. Je crisse mon camp pour Québec dans une demie-heure pour allé me pitcher sur le stage du Cercle. On se voit-tu là, ou au Club soda ?

L'image du jour


Ça se nomme du Sleeve face. C'est ça qui est ça. Je crisse mon camp pour Québec dans une demie-heure pour allé me pitcher sur le stage du Cercle. On se voit-tu là, ou au Club soda ?

jeudi, novembre 06, 2008

Le plus meilleur des moribonds

Volé sur un autre blog.

Marilou Bérubé-Picard



Expression russe désignant le dernier moment d’énergie d’un mourant avant son décès. Voilà qui définit littéralement le mieux de la mort. Musicalement, il s’agit d’un groupe né des cendres encore chaudes de l’Aurore et ses Martyrs. Le chanteur David St-Pierre a écrit la plupart des chansons lors d’un voyage en Russie. Les autres compositions sont parfois de vieux textes enfin sortis de leurs cahiers, ou les créations de Philippe Chevalier, guitariste. Le reste du quintet est composé de Jérôme Turgeon à la basse, Emmanuelle Dyotte à la batterie et Jean-Philippe Leclerc au moog et échantillonnage. Le Mieux de la Mort se commet sur la scène locale depuis maintenant plus d’un an. Ils ont enregistré un EP dans un chalet en Estrie, EP qui a été critiqué par moi-même sur mon blog ainsi que par Bande à Part. Ils ont foulé les planches de l’Inspecteur Épingle à plusieurs reprises et sont maintenant prêts à vous étonner lors de leur prestation à Coup de Cœur Francophone.


David et Philippe sont des amis de longue date qui ont fait leurs découvertes musicales au secondaire, à travers le punk, le métal et autres musiques marginales. Au début, David écrit surtout en anglais. Puis, il a une révélation dans les années ’90 quand il assiste à une performance de Mr. Toad. C’est ce groupe qui lui donne envie d’écrire des chansons en français. Plusieurs thèmes sont abordés dans ses textes. La chanson Les Chiens est une sorte d’hommage à la ville de Moscou. Il y décrit carrément ce qui se passe alors qu’il est assis dans sa chambre et qu’il entend la pluie tomber sur la tôle. Se Taire à été écrite suite à la mort d’un ami, survenue dans des circonstances inattendues. Le titre à d’ailleurs failli être le nom de cet ami disparu.


Le son du Mieux de la Mort se distingue par un côté obscur, ambigu. Ce n’est pas pour être concept, c’est vraiment comme ça que ça sort, explique David, pour qui l’ambiance de chaque pièce est importante. L’idée est d’amener le spectateur dans un univers où la musique est enrichie. Comment ? Par l’ajout de machines électro et d’une bonne dose de distorsion. Prenez le rock alternatif, égratignez-le et vous obtiendrez le Mieux de la Mort. Dans le groupe, tout le monde apporte un élément à la création et bien que David soit le chanteur principal, Philippe chante aussi les pièces qu’il écrit. Leur EP donne une très bonne idée de ce que le groupe peut faire live. L’intensité est bien manœuvrée à travers les pièces, de la douce Blanche jusqu’à la longue et éclatée Tu pars encore. C’est bien sur en spectacle que le tout se concrétise. Le Mieux de la Mort accumule les performances et prend de l’assurance à chaque fois. Le groupe a déjà partagé la scène entre autre avec Jérémi Mourand.


Pour Coup de Cœur Francophone, c’est avec King Bochek qu’ils se produiront


le 7 novembre au Divan Orange.


(Marilou Bérubé-Picard)

Pauline à la plage

On est en élection en ce moment.

Je suis d'accords avec Mario Dumont. Il nus faut punir jean Charest de nous envoyer en élection. Y a personne au Québec qui a le goût de retourner aux urnes pendant le temps des fêtes. Personne ! Charest se croit sur une bonne lancée et certains de gagner plusieurs sièges lui permettant de diriger le Québec avec une majorité. Mais la seule chose qu'il risque de faire est de diviser encore plus le vote, de se retrouver encore plus minoritaire qu'en ce moment et de dépenser de l'argent qui serait mieux dans les coffres de l'état que dépensé pour une nouvelle élection stupide et inutile. Ce qui risque de se passer, pour lui qui veut la majorité des sièges à l'assemblée nationale, est de perdre tout simplement.

La voie est maintenant libre pour Québec solidaire qui risque cette fois-ci de faire son entrée à Québec et pour Pauline qui est en passe de devenir la première premier ministre du Québec. Avec Obama au States, il souffle un véritable vent de changement jusqu'ici.

C'est bien simple, Charest se tire dans le pieds en ostie !

Vie de merde / clefs

Aujourd'hui, on a creusé un trou sur le terrain juste à côté de chez moi. Ce soir, en tentant de rentrer chez moi tout en montant les marches extérieures de ma demeure, j'échappe mes clefs quelques mètres plus bas dans le trou creusé plus tôt ce matin par les gars de la construction. Je me dis que ce n'est pas trop grave. Je vais allé chercher une lampe de poche chez moi et revenir les chercher tranquillement. VDM

Chez mes amis ce matin...

Y a Iris qui a commencé un nouveau blog dédié tout spécialement à sa tristesse. C'est cute, mais franchement triste. C'est peut-être thérapeutique. Moi, j'ai écris pour m'en sortir bien souvent. Elle aussi. En autant qu'elle publie chaque jour, moi ça va faire mon affaire.

Ça se nomme le blog Le plus triste et ça se lit ici.

Y a Le mieux de la mort pour qui vous pouvez voter ici sur Bande à part. Ils seront en show vendredi soir au Divan orange dans le cadre des Coups de coeur francophone. Je vous suggère ce show fortement. J'en ai parlé à Musique plus cettJe semaine. Et oui, j'ai été chroniqueur à l'émission Radar. C'était chouette de me retrouver dans les souliers auxquels j'étais destiné: chroniqueur artistique. J'ai raté ma vie: on me chronique MOI à la place. Parlant d'être exposé. C'est ma face qui sera sur le cover du VOIR la semaine prochaine ! Non, chus pas tout seul. Je vais être accompagné des mes amis d'autres bands que je respecte. Quel beau hasard, j'ai fait des shows avec tout ceux qui sont avec moi et on s'aime tous beaucoup. Saurez vous deviner qui sont avec moi ?

Aujourd'hui sur Vie de merde, de la merde effectivement:

Aujourd'hui, je participe à une étude clinique sur les artichauts. Pendant trois jours, je dois donc compter mes pets, noter l'heure de leur émission et évaluer leur volume. Je dois faire pareil pour mes selles avec en prime une note sur leur consistance. VDM

Petite joie partagée par moi sur Pénélope.

Daniel Boucher sort son disque la semaine prochaine !!!!!
Vous verrez dans le futur que je ne parle pas de lui pour rien ici.

mardi, novembre 04, 2008

Dans mes mains cette semaine



Et oui ! Il s'agit d'une bédé de l'excellent Daniel Clowes. Je vous suggère l'histoire 1966. Je me sens proche de ça. Le personnage rêve de vivre éternellement en 1966. Moi, jadis, je rêvais de vivre entre 1942-45.
Vous ne le connaissez pas ? C'est l'auteur de la bédé qui a inspirée le film Ghost world avec Scaret et Tora Birch.

Retour sur L'Adisq

Pour tout vous dire, c'était chouette et cool. C'était comme une sorte de concécration.

Je veux vous parler de l'incident de la craque de fesses.

Non c'était vraiment pas prévu. Je ne m'en suis même pas apperçu à vrai dire. Nous avons dû courrir sur le tapis afin de rentrer une minute avant notre entrée en scène. Mes pantalons ont dû baisser à ce moment-là. Oui, je les portes bas mes pantalons, mais jamais autant que ça et surtout pas à la télé. J'ai rien vu.

Pour tout vous dire, je viens de regarder l'extrait sur youtube pis je trouve ça nul à chier et à voir. Disons que j'avais pas le goût de passer à la télé et de faire mon entrée officielle dans l'industrie ainsi.

Pardon.

Sachez que personne ne me demande de m'excuser. Je le fais parce que moi-même, je trouve ça disgracieux genre. Si j'avais pû m'en rende compte, ça aurait été différent.

samedi, novembre 01, 2008

encore et encore

On est samedi matin, et on répare et construit ensore la maison derrière chez moi !!! Ouf!

Il faut dire que moi aussi aujourd'hui, je vais me livrer à de grands travaux dans la maison. Je vais réparer le tirroir de la cuisine que j'ai brisé l'autre jour et comme vous tous, je vais mettre du calfeutrant dans les fenêtres parce que chez moi, on en a vachement besoin.

Grosse journée demain. Votre humble serviteur ouvre le baLLL du gala de l'Adisq en compagnie de Marjo, Sylvain Cossette, Alfa Rococo, Karkwa ( qui sont vraiment rendus nos amis. On se voisine depuis le début de l'été d'événement en événement), Marie-Mai....

Regardez ça.

Moi, j'aurais aimé voir Bonjour Brumaire performer à ce Gala. Ça aurait été cool aussi. Ils le méritent.