mardi, avril 20, 2010

In my infobox today. Adam Yauch from The Beastie boys

hello,

wanted to send this out to you guys in case you were into it, or wanted to give it to anyone who you think might be.

a few friends and i are meditating at the same time twice a day. 9:30am and 6:30pm eastern standard time, for about an hour and half.

we are picturing smashing apart all of the cancer cells in the world.

we are visualizing taking the energy away from the cancer, and then sending it back at the cancer as lightening bolts that will break apart the DNA and RNA of the cells. if you have the time, please join us in whipping up this lightening storm. mind over matter......

if you prefer to sit then sit, but if you are not used to meditating, or sitting quietly doesn't sound like fun, put on some music and dance while you do the visualization, and if you want to do it at some other time, or picture curing some other illness that's fine too. yoko will be joining the meditation by visualizing all of us dancing with joy to celebrate the world without cancer. all variations are welcome. this is really just being done with a wish for all beings to be cured of all illnesses and to find true lasting happiness.

i'll also be saying prayers for the earthquake victims in tibet, so join in on that if you can too.

please feel free to pass this onto anyone who you think may find it interesting.

with all my love,

adam yauch

vendredi, avril 16, 2010

mercredi, avril 14, 2010

Faire face à la musique a evc Ghislain Poirier

Allez lire cette lettre de Ghislain. C'est autant un cri du coeur qu'un coup de poing et une prise de conscience quant à l'avenir de la scène montréalaise. C'est aussi un homme qui prend la parole afin de sauver son art. C'est surtout presque LA SEULE PERSONNE à Montréal pouvant parler ainsi ou presque.

La lettre !

lundi, avril 12, 2010

Le retour de....


C'était censé être le party des 5 ans de Gatineau. J'va être là seul en slam avec mon ipod aussi. Bref, on fête le retour de Jacques en ville pis on se paye la traite au Divan. Moi bien sûr, je bois du Fanta orange. Mademoiselle aussi.

Pirate radio

Ce film est plate dans le fond.....

Vanishing point

Genre de pseudo wanna be Da vinci code sur un peintre français, mais sans les excès de l'oeuvre de Brown. Ça donne un court film de 1h15 sans prétention qui se prend un dimanche soir quand y a rien d'autres à faire. Délicat et léger.


Mais pourquoi faut-il que Sylvie Testud joue des personnages aussi tordus ?

mercredi, avril 07, 2010

Fixed girl ! Yeah !

Fixé


J'ai enfin le miens depuis après-midi !


J'ai découvert Keo dans Fast Friday. Je capotais pas. je trouvais qu'il faisait toujours la même affaire. Mais ici, il est fluide, beau, hallucinant. Il semble même plus y avoir de vélo sous lui ici tellement il est maître de sa machine.
Macaframa

mardi, avril 06, 2010

Passion entre les mains

J'avais le goût d'écrire sur le fait qu'à une certaine époque, il nous semblait accordé plus d'importance à certains groupes de musique parce qu'on les écoutait en cassette et que lorsque l'on partait pour une longue ride, on avait que celle-ci. Le sentiment d'appartenance était plus grand que maintenant oû on a 300 albums dans un ipod avec nous en permanence. J'aurais aimé vous que je préfère maintenant, même si je reste accroché au fait que ces justement le manque de moyens d'une certaine époque pas si lointaine qui a forgé ma personnalité et fait de Beastie boys mon band préféré. J'aurais aimé vous dire aussi que Jane's addiction a déjà été un de mes band préféré alors que maintenant je réalise que je trippe pas plus sur ce band qu'un autre. Qu'il a tout simplement été une des rares bande sonores d'un certains été auquel je tente de rester accroché depuis des années.

Si j'avais eu le temps, j'aurais pu vous exposer ma théorie du détachement que l'on a face à ces groupes à cause du ipod. J'ai Think about about life dans mon Ipod. Je l'écoute souvent. Mais c'est devenu un groupe comme un autre. Un morceau de playlist. Je ne m'identifie plus ou pas à ça. J'irais pas jusqu'à m'acheter un t-shirt du band et à me coiffer comme eux. Il me semble qu'à cause du fait qu'on est bombardé de musique et de groupe et de styles et de looks, il devient surperflu et surtout difficile d'adopter de look officiel de ce que l'on écoute. Et dire que dans mon temps, on était des Beastie, de Kurt ou des Courtney pendant plusieurs mois avec les t-shirts assortis. On écoutait ce que les grosses compagnies voulaient bien signer et que l'on écoute. Quand on y pense, Greenday c'était pas du fucké punk. C'était ce qu'une grosse compagnie avait bien décidé qu'il serait digérable pour la jeunesse et qu'elle avait décidé de signer afin de nous la livrer. Le vrai punk était en dessus de tout ça. Bref. je viens d'ouvrir une brèche ici je crois. Maintenant, je crois que le punk, le vrai peut vraiment naître car grâce à la culture du Ipod, de vrais bands anti-capitaliste peuvent naître sans avoir besoin de se faire manger par l'Industrie.

Bref..


J'aurais aimé vous parler de tout ça. Mais j'ai pas le temps ce matin.