jeudi, septembre 30, 2010

Parlez-vous anglais, Monsieur Katerine ?


Je lis beaucoup d'article sur le dernier Philippe Katerine. J'ai rien entendu vraiment à date, mais disons que tout ce qui s'en dit, autant du côté de la presse spécialisée que par le protagoniste lui-même m'inspirent au plus haut point. L'écriture de Gatineau 2 se clôt dans les effluves du Vendéen. Ne dis-je pas souvent que le disque de Gatineau sera un album français fait par des québécois ?

Y a tout un débat autour du disque. On se questionne sur l'oeuvre. Mais comme au musée, le discourt se tient devant la toile et non sur sa surface. Musique de Galerie, monsieur Katerine ?


Je suis en train d'écrire un véritable texte à propos de l'album que je vais vous partager bientôt.

samedi, septembre 25, 2010

Pages arrachées du livre de Satan



Et oui, voici le retour des Pages de ma création. Ça a l'air de ça un texte que j'écris. C'est rarement des belles lignées continues. La charpente est dans ma tête. Donc je peux écrire une ligne seule dans le vide sur une feuille en sachant exactement où elle va aller.


On a monté 4 nouvelles chansons hier soir à la Maison Brune. On commence vraiment à voir le disque en tant qu'entité. Ce qui prévaut pour mes lignes dans le vide commence à prévaloir aussi pour les chansons sur le disque.

mardi, septembre 14, 2010

Aléas de la création/aleas de la destruction

En ce moment, je me sens vraiment comme : j'ai vraiment autre chose à faire que d'être icitte !

Je dois terminer les textes du disques. Hier, super inpsiré. Faut que je parte travailler. À la job, plein de clients un en arrière de l'autre.

Combien de chansons ne se sont pas écrites hier comme ça ?

Moi qui connait l'inspiration est ses soubresauts, ça me fait juste devenir fou d'y penser. J'en peux plus de travailler les soirs !

J'ai tellement hâte que le disque sorte pour redevenir un artiste. J'en peux plus. Surtout que c'est pas plus payant de faire des shows.

Mais l'affaire est qu'en ce moment, c'est très urgent que je puisse terminer mon écriture. On enregistre dans quelques semaines ! Pis à la place de relaxer, je dois affronter des clients imbéciles et me faire couper dans le flot de mes pensées à toutes les 2 minutes. Ça me tue. Tsé, c,est ben rare que je pense à moi à la troisième personne, mais des fois je me dis: Fuck, vous savez pas que vous êtes en train de déranger Séba dans la création de son prochain album ? Vous vous rendez pas compte du faible poids de vos exigences, demandes spéciales comparativement à ce que vous m'empêchez de faire, de penser en ce moment en me demandant à quel endroit se trouve le film P.S. I love you ?!!!

J'ai connu c'était quoi être artiste à temps plein pendant plusieurs années, pis là, la pause de Gatineau est longue en crisse pis j'peux pas croire que je vais devoir attendre en janvier et voir même février avant de tout lâcher.

J'adore mon job d'affichage et ma job de Club vidéo. Mais en ce moment, mon grand besoin est d'être à la maison ou au Café en train d'écrire. J'aimerais amener mon amoureuse au cinéma un mardi soir et la couvrir de Pop Corn. Ben non... Tsé, rentrer à la maison à l'heure du souper et vedger devant la télé pendant qu'une sauce à spag chauffe sur le poèle, ça a pas de prix. Tanné là de vivre ma vie. Tsé, ça va bien. Je vais bien et m'en sors. Mais j'ai le goût d'avoir mes soirées à moi un peu.

J'attends des nouvelles d'un job pour le jour en ce moment, donc il y a de l'espoir un peu.


Pardon d'être négatif. Je vais bien comme je le dis. Je veux juste passer plus de temps à la maison, je veux juste vous faire un putain de disque à la place de griffonner des idées...