mercredi, janvier 05, 2011

De la création


J'aimerais créer une oeuvre qui ne m'implique pas personnellement. Ne pas avoir à m'agiter pour la faire vivre. Créer de l'art automate, voilà ce que je voudrais faire. Je n'aurais plus à devoir me présenter devant celui qui reçoit ma création afin de l'animer. Pourvoir écrire sans y impliquer ma vie, voila ce qu'il me faudrait faire. Inventer des histoires qui n'ont rien à voir avec moi, mon pays, mes origines. Écrire du théâtre, des romans, voilà ce dont j'aurais envie.

L'on s'agite en tout sens pour rien. La vie passe si vite. Il faut inventer des oeuvres indépendantes de son corps. La mort vient. Il me faudrait devoir que voix, murmure pour ainsi vivre à jamais. Donner mes mots à dire aux autres, leur laisser la scène, le privilège du mouvement, de l'incarnation. Ne plus chercher à être présent, voilà ce que je rechercherai un jour, bientôt. Créer et laisser l'objet de sa création sur place, l'offrir aux temps et s'enfuir sans regarder en arrière. Ne plus jamais se mettre devant son art, mais un peu derrière, effacé, en retrait, voir fuyant.

Rechercher l'expression immobile, le définitif, l'oeuvre figée. Ne plus chercher à danser pour y mettre de la vie. Écrire des mots et puis se taire. Faire des négatifs et attendre que le public les révèle par lui-même. Ne pas chercher à tout montrer. Écrire des mots que l'on ne mâchera jamais. Garder le silence malgré le vacarme des mots. Écrire pour être lu, être vécu.


Écrire enfin du théâtre, mais surtout des romans.

Aucun commentaire: