samedi, février 19, 2011

De l'importance de l'état d'esprit en création

Croyez-vous que tout oeuvre d'art doit nécessairement naître dans la souffrance ? Y a-t'il place pour du pur plaisir en création ?

4 commentaires:

Prométhée V. a dit...

Le plaisir, tant pour le récepteur que le créateur, DOIT être présent dans toute oeuvre qui veut - au moins un peu - transcender sa propre époque.

Un artiste doit invariablement se trouver au moins un peu libérer par sa création, et donc y trouver un certain plaisir.
Directement, le lecteur/mélomane/cinéphile doit aussi (et devrait inséparablement) y trouver une source de plaisir.

MH

Mc BrutaLLL a dit...

Merci MH.

J'aimerais arriver à ce que ça soit toujours joyeux. Je veux dire, tu regarder un film comme Anti-Christ de Lars von Trier pis tu te dis que le gars va pas ben pareil. Il devait pas être super joyeux quand il a créé ça et sur le tournage, personne devait rire tout le temps...

Moi, j'évite certaines oeuvres maintenant et opte plus pour les trucs légers, les comédies. J'essaye de pratiquer une hygiène de vie en mangeant bien etc. Et je trouve qu'il faut faire attention à ce que l'on met dans son corps niveau nourriture. Mais c'est aussi important en musique et en cinéma. J'évite certaines choses dont je raffolait avant afin de ne pas me scrapper mon mood. L'autre jour, j'écoute du DANCE pis je me sentais bien. Pis ensuite, j'ai mis du Biolay. J'ai poigné le fixe, suis rentré dans mes pensée et me suis mis à penser à toutes celles qui m'avaient quittées. J'ai fais YEAH FUCK' j'va pas rentrer cet état d'esprit. J,ai remis du DANCE.

Trop souvent l'artiste se MET dans un état d'esprit de déprime afin de devenir intense et profond. J,ai pu le goût de ça...

Mc BrutaLLL a dit...

Merci MH.

J'aimerais arriver à ce que ça soit toujours joyeux. Je veux dire, tu regarder un film comme Anti-Christ de Lars von Trier pis tu te dis que le gars va pas ben pareil. Il devait pas être super joyeux quand il a créé ça et sur le tournage, personne devait rire tout le temps...

Moi, j'évite certaines oeuvres maintenant et opte plus pour les trucs légers, les comédies. J'essaye de pratiquer une hygiène de vie en mangeant bien etc. Et je trouve qu'il faut faire attention à ce que l'on met dans son corps niveau nourriture. Mais c'est aussi important en musique et en cinéma. J'évite certaines choses dont je raffolait avant afin de ne pas me scrapper mon mood. L'autre jour, j'écoute du DANCE pis je me sentais bien. Pis ensuite, j'ai mis du Biolay. J'ai poigné le fixe, suis rentré dans mes pensée et me suis mis à penser à toutes celles qui m'avaient quittées. J'ai fais YEAH FUCK' j'va pas rentrer cet état d'esprit. J,ai remis du DANCE.

Trop souvent l'artiste se MET dans un état d'esprit de déprime afin de devenir intense et profond. J,ai pu le goût de ça...

Clémentine a dit...

Personnellement, je crois qu'exposer sa créativité c'est un désir de partager ce que l'on ressent. La contemplation et la joie sont elles aussi des moteurs de création. Une chanson l'illustrant qui me vient à l'esprit cest La mer de Charles Trenet. La création peut naître de toute émotion tant quon la laisse parler.