dimanche, février 13, 2011

Ride the ride. A fixed gear winter tale

Ayoye !

J'ai réussis à faire 6 heures de vélo aujourd'hui. J'ai monté le Mont-Royal. Je me suis perdu dans NDG et suis allé au bout de Cavendish. Je suis monté à Anjou. J'ai traversé le mile-end. Je suis allé dans le bout du Forum. J'ai croisé plusieurs fois Décary.

Tout ça avec le sourire, en roulant super vite et en ayant pas froid. Je me surprends. Mes jambes sont encore plus réchauffées que l'été passé. Je réussis à rouler sur des trottoirs couverts de neige avec la même vitesse qu'avec mes slicks SOMA avec mon super Norco de course d'été. C'est fou à quel point je contrôle ma machine et ne me sens en aucun cas diminué parce que je roule sur mon Miele d'hiver avec des crampons et par le fait que ça soit l'hiver. Je suis même plus en forme et plus agressif sur ma machine. Pis oubliez ça le mythe du "il faut froid comment tu fais ?". Ce soir vers 11h30, l'équilibre entre le froid et ma transpiration était si parfait que j'avais ni chaud ni froid. C'était parfait parfait. Hallucinant.

C'est aussi excitant de rouler quand personne ne fait de vélo. C'est hot de se savoir complètement perdu dans un secteur résidentiel où on est jamais allé et de rouler dans des bancs de neige à toute vitesse un putain de 12 février ! Habituellement, je recommence à rouler à la mi-mars sur un très mauvais vélo et ça me prend un bon mois avant de peut-être commencer à débuter à avoir un semblant de réchauffement général de ma condition physique. Là, non seulement j'ai pas arrêté de rouler un jour, mais je suis plus fort qu'en été tout en roulant dans des conditions extrêmes sur un vélo moins performant que mon Fixed gear principal. Ça va être trop violent cet été ! Pis en plus, je vais allé me chercher des pédales de BMX avec des Hold fast puis une Aerospke à trois spokes pour en avant en y ajoutant un SOMA comme j'ai arrière. Ça va fucking tuer ! Je suis déjà capable de monter le Mont-Royal facilement avec la gear la plus forçante qui puisse exister avec des crampons, les pneus dégonflés en masse, en m'enfonçant dans la neige avec mes grosses bottes ! Fuck, ça va être quoi cet été ? !!!



Le vidéo, c'est pas moi. Mais c'est juste pour vous montrer une idée du trip.

Sérieusement, faut juste se mettre dans un état d'esprit où l'on accepte au préalable les contraites que l'on va rencontrer et faire avec au lieu de se battre. Moi, quand ça devient très difficile, je ris et me trouve fou. Ça aide à faire passer l'épreuve.

Mais le meilleur des trip, l'illusion la plus hallucinante entre, le high des highs c'est que je m'imagine que


JE ROULE SUR LA LUNE !

Aucun commentaire: