mardi, mai 31, 2011

Concor San Marco Vintage 1935


Voici le lien du site !


Mes fesses ne peuvent se passer de cette selle hallucinante. J'en ai une jaune et une noire. J'en aurai une de toutes les couleurs pour tout les vélos que j'aurais. C'est la meilleure selle sur le marché. Confort, Aéro..., coussinet, tenue arrière pour une propulsion maximale et le sentiment d'être sur une selle qui a de l'histoire !

San Marco dessine des selle Concor dans le cadre du Bicycle film festival. Je vais mettre la main sur une de cette série unique cet été.

À Montréal, on peut les avoir chez Ibike et Chez l'ancien Vélo Villeneuve qui a changé de nom.


Classique et performant !

L'importance d'être constant

J'suis quand même drôle moé.


J'va poigner les nerfs solide contre ma pinte de lait parce que ça prend trop de temps l'ouvrir. J'va poigner les nerfs solide parce que c'est vraiment trop long de lasser mes chaussures. J'va poigner les nerfs solide contre une boite de kleenex parce que ça va assez vite de sortir un mouchoir. Les choses ne vont pas assez vite dans ma vie. Les choses extérieures semblent des obstacles qui m'empêchent de me rendre du point A au point Z.

Mais je passe ma vie à tout remettre à demain et ne prends pas mes responsabilités !
J'suis ridicule.

Trop lent d'un bord, mais de l'autre, je passe ma vie à ralentir tout !

Toi, t'es-tu de même aussi ?



lundi, mai 30, 2011

L'Illumination


Découverte d'une nouvelle piste cyclable la semaine passée en revenant d'un spectacle à Lasalle. Hier soir, tard, j'ai décidé de la prendre, mais dans le sens inverse.

J'ai eu un moment de pur orgasme et de perfection. La musique, le temps, la route, l'asphalte, l'absence de gens et l'emplacement de la piste, l'heure, la brume qui s'élevait, tout était parfait.

Je suis sans cesse à la recherche de la perfection dans toutes les sphères de ma vie. Je recherche la perfection de roulement de mes vélos. Je recherche la perfection des couleurs en mode. Je recherche le moment, aussi furtif soit-il où j'atteindrai la perfection lorsque je roule. C'est rare. Hier, ça a duré 30 secondes. Mais c'était extatique.

J'avais trouvé une autre route hallucinante de mois-ci. Dans la même direction que celle d'hier. Mais ça prenais trop de temps avant que la balade ne devienne parfaite ou ai les conditions favorables à l'atteinte de cette dite perfection. Maintenant, j'en ai une autre. De plus, elle est plus proche de mon amie de Verdun. alors si je décide de ne pas avoir le goût de rouler finalement, je pourrais abandonner mon projet de faire du vélo pour allé lui faire un coucou.


Côté Straight edgisme, je suis en train de renforcer ma pratique. Ces derniers 12-6 mois, je m'étais mis à la culture populaire. Je tirais même pas mal sur le superficiel. C'était mon étude sur la culture populaire et ses effets sur le moral. C'est terminé. Je me suis remis à des oeuvres un peu plus roughs disons. Mais je sens qu'il est temps de me remettre à la méditation maintenant que j'ai plus de temps pour moi. Je suis aussi en train de chercher des moyens pour devenir végétarien à 100 % au lieu de 90 % comme je le suis depuis longtemps. Mais le problème est que j'ai besoin de beaucoup d'énergie et que je ne veux pas me ramasser malade ou en carence parce que je ne sais pas comment convertir, substituer mes protéïnes.

Après 2 ans ou presque de SxE, il est temps de donner un coup de pédale supplémentaire dans la voie, dans ma pratique sinon,le risque est trop grand de retomber dans de mauvais parterns. Pis j'ai la chance d'avoir un corps et un esprit libéré de toutes dépendances. Ça serait stupide de ne pas en profiter pour avancer dans la voie vers l'illumination. Mon corps n'est pas encrassé. Faut que j'en profite.

vendredi, mai 27, 2011

Abene "BM Chez Kiki" pt 1

Les trips, les passes, les obsessions

J'ai écris de quoi l'autre à propos de moi et de mes obsessions à propos de certains artistes. Je pense pas être weird. Je pense que je viens d'une autre époque.

Je me souviens dans le temps, je trippais sur THE THE. Et bien j'ai passé 8 mois à écouter que cette cassettes, Mind Bomb. Excellent soit dit en passant. Je me souviens aussi des gens qui se disaient Grunges et qui n'écoutaient que la très courtes discographie de Nirvana et en laissant une chance de temps en temps à Hole. Ils avaient en permanence leur gilets de Nirvana ou de Kurt Cobain. C'était une époque avant les Ipods où l'on ne pouvait apporter que quelques disques avec nous. Une fois mis dans le lecteur laser portatif, et bien on écoutait QUE ce disque-là. On en avait moins. On avait pas internet pour nous dire que "si nous aimons Sonic Youth, nous devrions downloader immédiatement Sebadoh., Hole, Nirvana etc..." Notre culture était limité. Nous restions fidèle plus longtemps à un artiste.

Maintenant, on part de la maison avec 60Gig de musique de 1955 à ce qui va sortir plus tard cet été parce qu'on connait les "leaks" des prochains disques à venir. Je me souviens, il y a quelques semaines, j'ai eu accès au nouveau Beastie boys deux semaines avant sa sortie officielle. Et bien le jour de sa sortie officielle, le disque m'apparaissait déjà vieux et dépassé ! En 1994, un album était encore nouveau un an et demie après sa parution. Bref...
Aujourd'hui, on passe superficiellement d'un band à l'autre et à travers 8 styles et 14 mouvements différents en un avant-midi.


Normal que je fasse "gars qui est dans une passe" quand j'écoute pendant une semaine en ligne du Justin Timberlake.

Je trouve que c'est une façon d'approfondir. En ce moment, je suis très Talking Heads. J'en reviens pas de découvrir ce band qu'aujourd'hui. Et bien j'approfondis ! Je lis un livre écrit par David Byrne, lis les paroles du band, découvre l'oeuvre solo du chanteur. J'approfondis. Je me fais un cours sur Talking Heads de quelques semaines. Mais au moins, je ne serai pas passé à côté superficiellement comme trop de jeunes passent à côté des bands en ce moment. On consomme de la musique, on ne l'écoute plus ! J'y vais un peu fort. C'est un peu facile comme réflexion. Mais sachez qu'à une certaine époque, j'habitais à Terrebonne et que je devais monter à Montréal pour m'acheter des disques de Sonic Youth et qu'il m'arrivait parfois de ne presque pas manger pendant une semaine pour pouvoir posséder un collector rare de ce band. Ça m'est arrivée merde ! Mais le disque que j,avais en main m'était précieux ! Il m'avait fallu voyager pour l'obtenir ! Maintenant, avec ma connection internet, j'ai eu toute l'oeuvre de Talking heads et de ses membres en 30 minutes de downloadage et ce, gratuitement. On a vraiment plus le même rapport. Pis si j'avais trouvé tout ça vraiment mauvais et bien j'aurais deleté ! À l'époque, si le disque que tu t'étais procuré avec acharnement quitte à te priver de nourriture était imbuvable, tu te forçais quand même pour l'écouter et tenter d'en trouver les miettes de qualités parce que tu t'étais vraiment battu pour l'obtenir, ça faisait un gros trou dans ton budget !


Donc, je conserve un peu du parfum de cette époque où mon métier était de vendre des disques.

Des mots, des débordements, des flashs de caméra.

Pour écrire, j'écris. J'écris beaucoup. Je laisse des traces intéressantes dans des cahiers. Mais j'avais le goût d'écrire ici. Mais je ne sais trop quoi. Je garde ma vie un peu plus pour moi. Avant, je m'étalais ici ! Ça m'a perdu. On dit des choses des fois que les gens ne comprennent pas très bien. Et puis, je ne vais pas m'étaler ici. Je partage des trucs amusants. Le reste, je le garde pour moi. Je suis pas si connu que ça, mais je suis public.

Je ne comprends des super-méga-stars hollywoodiennes envoyer chier leurs blondes sur Twitter ! Moi, j'ai soif de reconnaissance. Ça marche pas mon band. Donc, je m'expose un peu pour garder le contact. Mais Russel Brand, fuck, il comme ben ben connu comme là là. Y a pas besoin d'utiliser sa page Facebook pour se faire connaître ! Voyons donc ! Pis c'est sa vie privée. Moi, si je révàle de quoi, y a 100 personnes qui le savent. Eux, ils disent de quoi, pis la planète entière le sait à l'instant. Mais ce qui me fait le plus rire, c'est que tu retrouves ces mêmes vedettes en train de repousser les Paparazzi ! Dude, tu te PAPARAZZITE toi-même via ton compte Twitter. Parce que c'est ça Facebook et Twitter: un instantané lancé aux gens sans filtre !


Savez-vous d'où vient l'expression Paparazzi ?

jeudi, mai 26, 2011

lundi, mai 23, 2011

Enfant de la patrie ?


Je lis la biographie sur Gainsbourg écrite par Gilles Verlant.

C'était quand même drôle d'entendre mes clients français au Club-vidéo se gargariser du fait que Gainsbourg était le joyaux de la France, son ambassadeur, la meilleure chose qu'il lui soit arrivée depuis Robespierre.

Tellement drôle parce que cette même France bien pensante et bien mise lui a craché à la gueule, la humilié de 1958 jusqu'au début des années 80. Il fut un temps où le grand Serge était nauséabond. Gainsbarre n'arrangea rien vers la fin. Lucien Ginsberg, le petit juif à l'étoile jaune cousue sur son veston noir, n'a pas toujours été vu comme un vrai français. Plus paria que citoyen pendant plus de 20 ans !

La France a la mémoire aussi courte que les jupes des "sucettes". L'estime pour le plus grand parolier que la France ai connu est venu assez tard merci ! L'histoire de Mélodie Nelson, L'Homme à la tête de chou, n'ont vendu que 20 000 copies à leurs parution. Dois-je parler du maigre succès de Rock around the bunker et de la faible réception de Vu de l'extérieur ? Il aura fallu que Serge parte en fumée comme une Gitane au printemps 91 pour que le France le reconnaisse enfin comme un des siens et encore, un des plus grands français du siècle !


Alors ça me fait bien rire ces français qui le célèbre avec orgueil aujourd'hui comme un précieux millésime ! Vous lui avez chié à la gueule de 1958 à 1991 ! Quelle hypocrisie !

Je tempère quand même mon propos parce que mieux vaut tard que jamais. Je suis ravi qu'un de mes maîtres soit enfin célébré. Mais ça a pas été drôle pour lui. Son film, Je t'aime..moi non plus s'est fait démolir etc...

En tout cas.


C'est ça qu'on apprend dans l'excellente bio de Gilles Verlant. Lisez-là !

vendredi, mai 20, 2011

Minor Threat et Fugazi


Aujourd'hui, j'sais pu trop en fait, mais autour du 18-21 de chaque mois, ça se trouve à être mon anniversaire d'abstinence de tout consommation. À chaque fois, j'essaye de me faire des petites fêtes symboliques pour m'aider à continuer et me rendre fière de mes résolutions, de mon nouveau mode de vie.

Ce mois-ci, j'ai décidé de m'acheter en vinyle REPEATER de Fugazi afin d'ajouter un troisième vinyle à ma collection de Fugazi dont j'ai tout les compacts depuis un bon bout.

Aussi, j'ai mixé ma passion et mon mode de vie ( vice et versa parce que les deux sont des passions et des modes de vie) en achetant des stickers Minor Threat pour les poser sur mon vélo.

Pour la petite histoire, c'est Minor Threat qui a inventé le terme Straight edge (grâce à la chanson du même nom) et a initié tout le mouvement (malgré eux). Ian McKaye, le chanteur du band refusant de se voir devenir gourou d'un mouvement que lui-même n'avait pas voulu, faisant de son choix de vie un choix personnel et se distanciant heureusement rapidement de la branche du mouvement dit HARDLINE. Il dissout le band au milieu des années 80 et part Fugazi. Fugazi se veut un peu plus mélodique. On y traite toujours de politique, mais le discours Straight edge y est évacué.


Pour revenir à mes passions, il existe des photos de Guy Picciotto et Ian McKaye de Fugazi assistant au Bicycle Film Festival.

Colis mystérieux et page sur mon univers du moment.


Quelques lecture du moment et mon kit d'écriture puis... un document étrange. Il s'agit des feuille en haut avec un petit papier jaune marqué SEBA dessus que j'ai trouvé tel quel dans ma boite aux lettres en entrant de Lavaltrie dans la nuit hier. Ça se nomme Hymne à la nuit. Qui a écrit ce texte et surtout, qui est venu déposer ça dans ma boite aux lettres ? C'est quelqu'un qui me connait, sait où j'habite et en même temps, ça doit pas être quelqu'un de très intime pour écrire que Séba.

jeudi, mai 19, 2011

Journal à Bicyclette


Le chanteur des mythiques Talking Heads est un cycliste invétéré. Il ne possède pas de voiture et parcourt le le monde. Il a donc écrit son Journal à Bicyclette. Ça a l'air intéressant. Lu l'article dans les Inrocks à propos de ce livre, je me suis mis à écrire le miens aussi.



Je vais me le procurer d'ici une heure ou deux son livre. Ça donnera ce que ça donnera. Je pense que ça va me faire du bien. Surtout que je suis en train de terminer ma biographie sur Serge Gainsbourg et que je veux avoir de quoi à me mettre sous la main. Donc quoi de plus inspirant qu'un chanteur de band qui aime la bicyclette ? C'est tout à fait moi !


mercredi, mai 18, 2011

PEDALBELTS, HOLD FAST AND Sarah's stuff

En haut, ça se trouve à être les PedalBelts.
Ici, ce sont les Hold Fast. C'est pareil comme les trucs de Sarah au Messager Montreal. Il faut vraiment qu'elle se trouve un nom pour ses trucs parce que je suis dans l'impossibilité de nommer ses affaires....
Dans les deux cas, faut acheter des pédales de BMX. C'est the best ces pédales. Enfin, après toutes ces années, je roule confortablement, je grippe pis c'est violent comme tout.

La nouvelle Boutique Messager Montréal






Notez la potence. J'ai jamais vu ça. Par contre les pédales et les cale-pieds c'est de la pure merde. Pour avoir roulé avec ça pendant 1 an et demie, je le sais. D'ailleurs, parlant de cale-pieds, j'ai abandonné mes POWER GRIP sur mon Miele il y a plus d'une semaine pour y mettre des pédales de Bmx Gosset avec des Pedalbelts et j'ai jamais aussi bien roulé de ma vie ! Ça a de la tenu et permet des accélérations impressionnantes sur les coins de rues.
Et puis sur mon Norco, que je suis en train de me monter déjà pour l'hiver et les jours de mauvais temps cet été, et Dieu sait qu'il y en aura, je me suis débarrassé de mes cale-pieds Soma, pédales All-City et Straps Origin8 comme ceux sur ce vélo pour me poser des pédales Gosset de bmx aussi, mais des straps comme les fameuses Hold Fast, mais handmade costum faites juste pour moi. C'est Sarah de Messager Montréal, la nouvelle coop qui remplace Belleville sur Bleury. Pis c'est malade ! Ses straps qu'elle fait donnent une tenue hallucinante. Les pieds sont littéralement pris dans les straps. C'est encore meilleure que des Pedalbelts. Et en plus, on peut les ajuster en 5 secondes avant d'enfiler son vélo tout dépendant des souliers que l'on choisis de mettre. Ce détail est important pour ceux qui livrent comme moi à vélo et qui aime se Swagger avec des souliers nices le soirs pour sortir. Mais le détail le plus important, c'est que ces straps sont idéales pour les gens qui roulent en hiver dans la neige comme moi. On ajuste les strap selon les bottes ou les souliers les jours de redoux. Bien que je voue un cult au Pédalbelts également disponibles chez Messager Montréal, ceux-ci sont complexe a ajuster et nécessite deux outils et plusieurs minutes pour les ajuster. On aura donc envie de les ajuster qu'une fois puisque ça prend au moins 45 minutes une heure pour ce faire ! Ouf ! J'ai sué pour faire ça.


MESSAGER MONTREAL
2111 Bleury.

Minor, Sarah et leur chien vous accueille. Ils sont vegans. D'ailleurs, ils sont en train de monter la shop parce qu'ils ouvrent à peine. Un bar avec Sandwichs, cafés et autre nourriture Vegan seront disponibles bientôt pour les messengers. Yeah !


IBIKE
2127 Rachel Est

J'ai acheté mes PédalBelts là-bas. Ben, tout mon Vélo Miele a été monter là-bas de A à Z. Pis il est fucking beau mon Miele.
La boutique est ultra sympathique. J'y vais plusieurs fois par jour ! Fred et Josh vous accueille avec le grand sourire.


Vous aurez une photo de mon Miele de poster ici si Ibike peut recevoir ma fameuse Scelle San marco Concor noire que je me suis commandée. Également, demain je vais poster une photo de mes straps à dépales made costum par Sarah de chez Messager Montréal.


All right ?

Comment l'avoir l'affaire

mardi, mai 17, 2011

Belle image

No comments

free bike maintenance

God, c'est donc ben hot !

Ça fait changement de l'autre fois à Laval quand j'ai eu un accident avec ma roue arrière pis qu'aucune commerçants voulaient me laissé entrer dans leurs établissements avec mon vélo afin que je puisse me laver les mains et me caller un taxi en direction de Montréal. Sur plusieurs milles, je me suis fais jeter comme une merde. Si j'avais eu un char, ça aurait différent je te gage ?

Sérieusement, je roule à Laval plusieurs fois par semaine parce que l'asphalte est en bonne condition pis que je rencontre pas d'autre poseurs du Plateau en fixie, mais pour la courtoisie, on repassera.....à vélo.

Mes passions réunis !





Ironique, mais le vélo que je définissais mon super vélo de fou va finalement être mon vélo pour afficher. Ce sera celui pour lequel j'ai moins de respect. Je vais y poser des collants et des Hold fast en prévisions des jours de pluie et de l'hiver qui est toujours aussi présent sur le Québec. MAN, J'AI DORMIS AVEC MES DEUX CALORIFÈRES OUVERTS AU BOUT PIS J'AI FAIS BOUILLIR DE L'EAU CHAUDE POUR FAIRE DE LA BUÉE DE CHALEUR DANS MON APPART HIER SOIR ET CETTE NUIT TELLEMENT J'AVAIS FROID !!

Je voue un culte à mon vélo Miele qui se trouve à être celui-ci que je scrappais et pour lequel j'avais aucun respect cet hiver. Il est rendu tellement hallucinant que je l'ai lavé comme un bébé et refuse de le sortir sous les intempéries. Voilà la raison pour laquelle je monte mon autre vélo pour le mauvais. Et l'on s'entends ici que le vélo pour le mauvais temps ne peux pas être monté à peu près tellement je vais l'utiliser souvent. Tu comprends pas ? Relis ce message depuis le paragraphe un !

En fin de semaine, c'est décidé ! Je participe à mon premier Alleycat. Je me sens assez en forme et avec une machine assez puissante pour le faire. De plus, j'ai maintenant tout mon temps. Je n'ai que ça à faire du vélo. Je vais donc en faire plus rapidement que d'habitude et en groupe ! C'est une fin de semaine dédiée au vélo. Y a une sorte de festival. Je vais mettre la pub plus haut dans l'autre post. J'ai bien hâte à ma fin de semaine.

Selon vous, avec le temps qu'il fera, j'utilise le scrap ou celui de course ?

jeudi, mai 12, 2011

mardi, mai 10, 2011

PEDALBELTS






J'ai jamais eu autant de plaisir et de tenu qu'avec les fameuses PEDALBELTS de Colin J. Soper, un montréalais. Elles sont disponibles chez IBIKE sur Rachel entre DeLorimier et DesÉrables. C'est hallucinant la tenue que l'on a avec ça. Assurez-vous de vous acheter exactement les mêmes pédales que celles sur les photos. Premièrement, les PEDALBELTS ne font que sur ce genre de pédales et deuxièmement, je comprends pas les putains de pédales AllCity que j'avais sur mon vélo jaune en métal avec des barres qui te font mal aux pieds. Il faut rouler avec des pédales à la surface pleine comme celles sur ces photos.


By the way, mon vélo rouge commence à ressembler à ça. Je vais y mettre plein de stickers...

Pédales: 29,95$
PedalBelts: 49,95$


Fred et Josh de chez IBIKe vont vous arranger ça.


Lost and found

Lucien

Il recherche toujours des femmes plus intelligentes que lui. Ça l'excite.

Robert

Mon Dieu, il doit être en amour avec TOUTES les femmes !

Lucien

C'est vrai qu'il est un peu con.

Fahrenheit 451, la chaleur à laquelle les livres s'enflamment et se consument.



De puis que j'ai vu le film de Truffaut, je me dis que ça serait vraiment bien d'en faire une nouvelle adaptation moderne, plus futuriste. Le maître de la nouvelle vague avait privilégié l'archaïsme dans sa direction artistique. D'ailleurs, on voyait la femme de Montag, le personnage principal, jeté le vieux rasoir de celui-ci afin de le remplacer par un nouveau. Mais le nouveau rasoir s'avérait être une lame tandis que celui-ci qu'elle mettait aux poubelles, l'ancien, était un électrique. Donc, Truffaut allait à rebours. C'était intéressant. Belle inventivité. Mais je me demandais à chaque fois ce que donnerait ce film, cet adaptation cinématographie du Roman de Ray Bradbury en version moderne, poussé à l'extrême avec une D.A. à la Minority Report, Blade Runner.

Puis j'ai réalisé hier que ce film serait d'un ennui mortel si il était adapté à l'écran en ce moment. Que cette anticipation écrite en 1955, nous venons de la dépasser. Que faire un film sur Fahrenheit 451 en ce moment reviendrait à faire un film sur nos contemporains. J'exagère oui, mais à peine. Nous sommes maintenant entrées dans l'aire de ce roman. Désolé et désolant. Nous pourrions faire un film sur ce sujet, mais faudrait que la problématique soit déplacée au niveau de vols d'identité ou quelque chose du genre.

Bravo à Bradbury d'avoir su si bien inventer notre monde actuel en 1955.


Vous ne saviez pas que mon premier nom de plume a été Montag en référence au personnage de Bradbury ? Saviez-vous que Fahrenheit est un mot allemand ? Saviez-vous que Montag signifie lundi en allemand ?

vendredi, mai 06, 2011

Théâtre de femmes

Y paraît que la pièce "dans un certain théâtre" en ce moment est tellement mauvaise, qu'une fille qui avait des billets gratuits pour y aller à invité un ami qui lui a payé le souper juste avant pour la remercier. Après la pièce, la fille a remboursé le dude ! ( J'aurais pu y aller ce soir moi aussi si elle ne m'avait pas raconté ça ).

lundi, mai 02, 2011

Straight edge for life



Je suis straight edge depuis près de deux ans. J'ai fais le choix de ne rien consommer en tant que drogue, alcool, cigarette. Je consomme seulement du poisson. Le reste est constitué de fruits à n'en plus finir et de légumes en général. Mais je trippe vraiment trop sur les fruits.

Arrêtez de me dire que je suis malade parce que je maigris et ai une taille normale enfin. Arrêtez de me dire que c'est dangereux que je fasse du sport. Dangereux, vraiment ? Arrêtez de vouloir me faire du vin, de la bière. Arrêtez d'être agressé par mes choix de vie. J'ai décidé ça pour moi et ça reste personnel. Je ne fais pas de meeting et ne fréquente aucun centre d'aucune sorte. Je ne me promène pas avec une bible ou les 12 étapes dans mes poches pour prêcher pour ma religion. Une religion, j'en ai pas. J'e suis Straight edge pour moi tout seul. Je n'ai jamais été aussi équilibré mentalement, physiquement, rapport travail/loisir. Je ne me suis jamais senti aussi bien dans ma peau que MAINTENANT. Il était temps. Je me sens bien et heureux dans mes choix et j'estime que si plus de gens faisaient comme, sans prétention, y aurait moins de gens malheureux. Habituellement en prise à des up and down, je n'en ai plus depuis que je ne consomme plus. L'alcool étant un dépresseur vous savez. J'ai plus d'argent aussi. Je veux dire que je ne panique plus avec ça. Je me lève le matin avec le sourire et l'enthousiasme.


Je ne veux pas me vanter ici ou dire que je suis bon. Je veux seulement vous dire que l'homme qui vous écrit maintenant est un homme qui a été détruit complètement par la vie et qui s'est refait, s'est rebâti et que le miracle a fait que la résurrection était inespérée. Je ne croyais pas renaître. J'ai juste arrêté de consommer. Et peu à peu, j'ai changé mon alimentation, ai trouvé la force de me mettre en forme, ai pu me permettre de me monter un vélo de course. J'ai eu aussi l'esprit plus clair pour méditer, regarder des films et avoir une amoureuse avec qui j'ai pu, le temps qu'à duré cette relation, expérimenter une belle relation humaine, riche, belle, équilibrée, douce et coquine. Elle me manque encore. De plus en plus en fait. Son vide commence à se faire sentir en ce moment. J'arrive à presque 2 ans d'abstinence avec une joie renouvelée et vraiment l'envi de continuer tellement être Straight edge c'est fait pour moi. Je m'aime ENFIN quand je me regarde dans le miroir. J'ai pu besoin de me faire pousser la barbe pour cacher mes trois mentons et de mettre un hoodies pour cacher mon ventre de bière. J'ai les yeux clairs et puissants.


ALORS CRISSEZ-MOI PATIENCE CALICE AVEC VOS OSTIES DE CONSEILS SUR LE FAIT QUE JE DEVRAIS BOIRE, FAIRE DE LA POUDRE, FRÉQUENTER DES FOLLES, ME PERDRE DANS LA CIGARETTE, PAS FAIRE DE VÉLO.

NE ME DIT PAS QUE JE NE SUIS PAS EN SANTÉ Ô TOI QUI ME PARLE ET QUI EMPESTE L'ALCOOL ET LA CIGARETTE ET QUI ROTE UN HAMBURGER ! NE ME DIT PAS ÇA ! S'il vous plait foutez-moi la paix !!!

Je suis doux et patient et respecte ceux qui consomme. Dans mon band, je suis LE SEUL à faire des jocke de boisson, de poudre ( J'adore faire des jockes sur la cocaïne). Je respecte ceux qui fument du weed. Ça rend créatif en musique.

Mais MERDE, RESPECTEZ-MOI ! Respectez ma paix intérieure. J'agresse personne quand je bois mon jus d'orange au comptoir du Cheval Blanc. Ça ne me dérange même pas de boire ça ! Foutez-moi la paix ostie ! Foutez-moi la calice de paix.


je rencontre juste des tout croches qui me font chier avec mes choix de vie. J'en parle jamais de mes choix. je ne me promène même plus avec mes X sur les mains. C'est mois agressant !


Existe-ELLE quelqu'un qui pourrait me respecter et m'aimer ainsi ?


je commence à vraiment souffrir du manque de compréhension des gens. Déjà que je suis solitaire et isolé, ça m'aide pas de sortir de mon trou pour me faire écoeurer.


Il y a une seule chose que je respecte mal dans le SxE, c'est la doctrine sexuelle. Je pense que je vais vraiment m'y mettre aussi.

dimanche, mai 01, 2011

THE GREEN HORNET



Ok on s'entends-tu que c't'ostie de film-là est poche en crisse ?! C'est loooooong ! Il se passe rien. les préoccupations des personnages, on s'en fout totalement. Y a pas de quête ! Le char est vraiment laid ! Pourquoi ne pas avoir pris un GTO ou quelque chose du genre ? Pis Jay Chou là là, quand il parle, on comprends RIEN! On comprends fucking RIEN ! C'est du charabia ! Les effets spéciaux sont poches. Le directeur photo était parti prendre son Bovril. Y a pas de style. Le costume vert des héros, ben il a même pas l'air vert tellement ils se sont trompé sur les teintes. Il a l'ai noir merde ! Les comédiens ont zéro charisme. Le décor et la ville sont quelconque. C'est poche. Gondry a raté son coup. D'ailleurs, où est Michel Gondry dans ce film ? Le méchant ? Ben un méchant comme tant d'autre qui vend de la drogue. Tout le monde se dope man en 2011 ! Tout le monde est gelé. C'est pas méchant en 2011 un dealer de poudre. C'est cool ! Trouvez un autre vice God dam ! Pis ça prend 31 minutes avant qu'il commence à commencer à débuter de loin à peut-être se passer de quoi ! Pis le gars qui devient super héros par haine de son père: Déjà vu. Pis moi, les ostie de MONSIEUR-MADAME TOUT LE MONDE qui deviennent super héros, ça commence à me gosser !!!!! Rien de mieux qu'un bon Superman qui vient d'une autre planète et qui a de vrais pouvoirs ! Fuck le boy next door. Ça commence trop à être une mode ça ! Je veux des dudes nés avec leurs pouvoirs moi, pas un putain de gosse de riche qui s'ennui et qui décide de se payer du bon temps avec ses gros jouets démesurés. Fuck ostie !


J'ai arrêté le film 20 minutes avant la fin. J'en avais marre qu'on me fasse perdre mon temps.

Ben tout ça, ce film, c'est à la saveur de ce dimanche ensoleillé, mais complètement raté à cause de mes problèmes chroniques de vélo.

The Green Hornet ??? Pourquoi ?

À éviter !

Les élections, c'est bandant.