mercredi, juin 01, 2011

Compte à rebours

Nouvelle acquisition


Le message précédent est peut-être celui d'un gars qui rêve d'être en couple lui aussi dans le fond , qui souffre de deux deuils amoureux consécutifs ? Qui sait ? Qui sait ?

En ce moment j'ai un peu de peine quand je pense à mon ex-copine. J'sais trop pas pourquoi on s'est laissés ? Y a comme pas de raison. Un seul chemin s'est transformé en deux lignes parallèles sont que l'on s'en rende compte vraiment.

Mon billet précédent ressemble peut-être à ces homosexuels qui ne se l'avouent pas et qui ne font que passer leur temps à parler contre les gays et à quel point si l'un deux les regarde, ils vont leur casser la yeule. J'ai connu un gars comme ça dans le temps à Terrebonne. Ostie que c'était fatiguant ! Tu passais une soirée avec lui pis la seule affaire qu'il disait c'était : Les crisses de tapettes de calice m'a tout leu' casser yeule les sacrement d'ostie de fifs de St-Ciboire !
Première chose que l'on a su, on l'a retrouvé dans des saunas gays quelques années plus tard !


Le billet précédent est un billet sur certaines formes de couples. Pas tous. Je rêve d'un couple fort et uni, artistique et spirituel. Ça existe. Mais tsé, j'aime pointer un problème et mettre une loupe dessus. J'abuse et exagère afin de vous choquer, de vous faire rire.

Mais pour l'instant, j'aimerais me consacrer à ma solitude, à la méditation et au renforcement de ma pratique spirituelle que j'ai laissé de côté un peu depuis 6 mois. Je voudrais profiter de ma solitude, je voudrais la prolonger afin d'accomplir des choses.


L'illumination. J,ai comme des trucs à régler comme de payer mes impôts. Je le fais. On est en lien moi et "eux". Sauf que je donne le minimum requis par mois. Mais ça me gosse. Je pense que si je veux atteindre l'Illumination dans cette vie-ci, je me dois de régler ces problèmes matériel au plus crisse. Je pense que de régler ses dettes fait parti du processus vers la libération. Aussi, aujourd'hui, je suis allé payer des affaires et ai réglé bon nombres de trucs que je remettais à plus tard.

Le père de Noah Levine a écrit un livre qui se nomme: si il vous restait un an à vivre ? Ce sont les démarches pour vivre sa vie comme si il ne nous restait qu'un an. Combien de choses voudrions-nous faire si il ne nous restait qu'une seule journée à vivre ? On ferait plein plein de téléphones pour régler des choses avec les gens que l'on a aimés ou blessés. J'ai pas encore trouvé en bibliothèque ce livre. je vais l'acheter bientôt. Mais je me suis dis hier: Si je me donnais 1 an pour régler tout ça même si ça va être difficile, après je pourrais passer à autre chose dans ma vie ? En fait, je me donne deux ans. C'est décidé. J'ai le goût d'être clean. Je sens que ma pratique spirituelle ne pourrais jamais être assez forte si je ne règle pas certaines choses de ce genre.


1 juin 2011, il ne me reste que deux à vivre !

3 commentaires:

Clémentine a dit...

Bien le bonjour,

Si tu n'es pas familier avec cette chanson des Talking heads, je te la conseille. Elle m'a permise il y a quelques temps de me rappeler pourquoi j'aimais aimer.

Ciao

Mc BrutaLLL a dit...

Heuu... c'est quoi la toune ?

Clémentine a dit...

Sugar on my tongue
Désolé