dimanche, juin 19, 2011

A Year To Live

...et c'est en pensant à ma mort, au fait que cela puisse venir plus vite que je ne le crois, au fait que tout cela peut m'être enlevé d'un instant à l'autre, en pensant à ma finalité, au fait que tout ce que je vis en ce moment, je le vie pour la dernière fois, en songeant au fait que rien ne revient jamais, que la vie s'écoule si vite, que je me sens pleinement vivant et que je vis à fond et que je m'éveille, émerveillé à chaque instant de ma vie et que j'appréhende l'existence au présent avec un bonheur sans cesse renouvelé et une ouverture sur le monde et sur les rencontres et les accidents du merveilleux et que je vis en extase totale.

C'est en pensant que je vais mourir et que ceci est certains et que rien ne peut empêcher cela d'arriver et que la mort viendra sans aucun doute, que je vis pleinement à fond et que j'ai le sentiment de l'infini. Je sens l'urgence de vivre. Je sens le besoin de vivre. Je ressent cette vie, ces instants me passer entre les doigts, partir au loin. Je suis donc présent le plus possible à chaque instant et tente de voir le beau dans chacun, dans chaque chose.

C'est en pensant pleinement à ma mort que je pense pleinement à la vie !


Il faut avoir pleinement conscience de sa mort pour apprécier sa vie.

Il faut se savoir en train de mourir pour vivre.

Nous sommes tous en sursis !



Sortez dehors et vivez ! Vivez !

Aucun commentaire: