lundi, novembre 26, 2012

Dirty Boots


Voici le début de ma première nouvelle. Vous en pensez quoi ?




C'était l'époque où l'on enlevait pas nos bottes pour rentrer chez le monde tellement elles n'en finissaient plus de nous monter jusqu'aux genoux. Des 20 trous, c'est long à lasser fait qu'on évitait le plus souvent possible d'avoir à les délasser. Les plus paresseux d'entre nous portaient des Converse de skaters comme sur la pochette de DGC's Rarities vol 1. Y a jamais eu de volume 2 pis c'est pas grave. Ça avait dû être déjà pas mal tough de remplir un disque compact de raretés issues des retailles de disques de bands grunge parus sur cet étiquette phare en ce début des années 90. On y avait vu passer Weezer, Sonic youth, Beck pis bien sûr, Nirvana. David Geffen était visionnaire. Après avoir embarqué la troupe de Thurston Moore, ceux-ci avaient convaincu un petit band de Seattle jusqu'alors inconnu de quitter le label Sub Pop pour venir avec eux sur Geffen. Sonic Youth croyait que Nirvana, qui venait de sortir Bleach et avaient tourné avec eux en Europe tout l'été, ce que l'on peut voir dans In 1991: The year punk broke, avait du potentiel. Les New yorkais avaient persuadé Cobain et compagnie de faire le grand saut sur un major. On avait rapidement crié à la trahison dans l'underground. Mais the rest is history comme on dit.

Aucun commentaire: